Cosplay Cops

Cosplay Cops

Titre original: 
Cosplay Deka
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, policier, humour
Éditeur original: 
Shogakukan (prépublié dans le magazine Cheese!)
Éditeur français: 
Kazé manga
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2011 (le 13 janvier)
Nombre de tomes: 
6 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
6
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,69€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

Une fliquette survoltée fait preuve d'un grand zèle dans son travail. Jeunette et encore très guidée par ses émotions, elle n'hésite pas à se déguiser à outrepasser son rôle de policière pour arrêter les criminels et aider les victimes. 

Cosplay Cops démarre sur une histoire très drôle avec pour héroïne une jeune femme bombasse, impulsive, sûre de son sex appeal mais complexée d'être encore vierge. Le premier tome nous met sur l'affaire d'un viol d'une lycéenne mais qui ne porte étrangement pas plainte. Le scenario est assez intéressant et offre même un certain suspense. Nous laisserons de côté les quelques invraisemblances (le fait que Rikka entre dans la police directement après le bac, n'y a-t-il pas quelques années de formation ?).Parallèlement, les répliques tordantes de Rikka nous offrent de bonnes parties de rigolade. À chaque fois que le manga commençait à devenir mielleux, Rikka rectifiait le tir par un comportement décalé. Bref, le tome un s'est révélé très fun.
Malheureusement, le tome deux concrétise ce à quoi le tome un avait échappé, c'est-à-dire les clichés ennuyeux des Shôjo: l'indétrônable triangle amoureux (voire plus que trois ici). De plus, le tome deux tend bien plus vers ce côté cul-cul la praline que le tome un minimisait. Le manga devient ennuyeux et les personnages perdent leur originalité. D'ailleurs, n'avons-nous pas là un clair message sur les canons d'une fille aimable? Rikka, présentée au début comme une femme dominante, un peu garçonne et tête brûlée, n'est réellement abordée par les hommes que dans ses moments de doute et de fragilité (qui se multiplient un peu trop). Encore un shojo qui montre qu'une femme indépendante ne trouve pas l'amour contrairement à une femme donnant envie d'être protégée. Ça doit être lié à certaines mentalités au Japon mais je n'adhère pas pour autant. Enfin bref, là n'est pas le sujet. Cosplay Cops commençait donc sur un ton léger et amusant mais il se redirige vers un récit Shôjo à deux balles, dommage.
Concernant les dessins, le style est très classique des Shôjo: corps et visages anguleux, grands yeux pour les filles, yeux fins pour les mecs. Les personnages ont tous un corps extrêmement allongé à la fois à la mode bishoujo des années 80 et 90 mais aussi comme dans certains yaoi, je trouve ça un peu moche ici. Sans être mauvais, le dessin n'est pas spécialement réussi et manque beaucoup de volupté! Cependant, je remarque un effort apporté à la composition, au travail sur les décors et le tramage pour rendre le manga plus énergique, à l'image de l'histoire.
Et pour terminer, le manga froissera les lecteurs cosplayers (moi parmi eux) car on ne voit pas une seule fois du véritable cosplay, seulement du déguisement, voire simplement de l'habillement en civil. Je ne vois pas pourquoi on emploie le mot de cosplay ici à part pour donner l'impression d'être dans la tendance. D'ailleurs, j'attends également le moment où les policiers masculins se déguiseront aussi! ^^ 

Cosplay Cops était une bonne surprise au début mais la suite déçoit. Je ne sais pas si le tome 3 et les tomes subséquents remontent le niveau mais pour le moment, le bilan est très mitigé. Je préfère largement Love x Mission dans le genre femmes policières et romance. 

Hanoko, deux tomes lus, le 07/08/2013

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici