Card Captor Sakura

Card Captor Sakura

Titre original: 
Card Captor Sakura
Auteur(s): 
Genre: 
Tranche de vie, Fantastique
Éditeur original: 
Kodansha
Éditeur français: 
Pika
Date de sortie originale: 
1996
Date de sortie en France: 
2000 (Juin)
Nombre de tomes: 
12 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
12 (terminé)
Nombre d'éditions en France: 
2 (édition normale et édition double)
Couverture: 
Souple + jaquette glacée
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
180
Prix: 
6,95 euros
Rythme de parution: 
Terminé

Avis

"Belle série mais dédiée aux filles de 7 à 14 ans." 

Mika, 28/10/2004

"C'est frais, c'est pas du sentimental à deux balles, ça se lit bien. Franchement vive les mangas pour les fillettes !! 

Petit bilan au bout de 6 tomes : c'est la fin de la première partie, Sakura est devenue la "card captor" suite au jugement. Je vais faire comme si je n'avais pas vu le dessin animé : que va-t-il bien pouvoir lui arriver dans les 6 tomes suivants ?
Avis sur les 6 premiers tomes : ça se lit vite, les 4 premiers tomes c'est juste de la collecte de cartes, mais ça s'accèlère à la moitié du tome 5 !
Et Kerberos est plus beau que dans le DA (si mes souvenirs sont bons), sinon c'est l'inverse (le dessin animé est très réussi dans mon souvenir). 

Avis des tomes 7 à 12 : On reprend les 6 premiers tomes et on fait pareil. De capture on passe à convertion, il n'y a vraiment aucun suspens (à part pour la relation Eriol/le père), mais je ne suis pas sûr non plus que ce soit le but recherché. Et donc au tome 11 c'est fini, le dernier est consacré à la relation Sakura/Shaolan. 

Cette série m'a deçu. Non seulement il y a un réel manque d'ambition scénaristique (on se serait passé de la redite), et il faut avouer que ce n'est pas franchement bien dessiné. Certes niveau design c'est sympatoche, mais les combats c'est illustré par des grands tourbillons de vent, de feu, des grands tourbillons qui ne ressemblent à rien... Le dessin de l'action pêche par son manque de clarté.  

Un manga très moyen, à réserver à "une première lecture" ou à des fans de la série animée, voire à des fans de Clamp (et encore..)" 

Docteur Spider, 21/12/04

"Les CLAMP ont toujours été connues pour avoir créé des oeuvres poétiques, incroyables et intemporelles. Et Card Captor Sakura fait partie de ces sublimes oeuvres, ces perles qui seront à jamais gravées dans nos mémoires. Certes, ce n'est pas forcément la plus magnifique, mais c'est sans aucun doute une des meilleures. Et on parle des CLAMP je vous rappelle, donc il y a du niveau à côté. Du gros, voir du très gros. Des oeuvres comme XXX Holic ou Trefle. Enfin passons et rentrons dans le vif du sujet si vous le voulez bien. 

Card Captor Sakura raconte donc les aventures d'une petite fille répondant au nom – attention, ce qui suit est original – de Sakura. C'est une demoiselle âgée de dix ans qui a été choisie pour sauver le monde : elle doit attraper de nombreuses cartes pour éviter que ces dernières ne détruisent notre belle planète. Dit comme ça, c'est sûr que ça ne le fait pas. On dirait que ce n'est qu'un banal Shônen comme les autres, avec parfois une petite pointe de Shôjo vu que c'est fait par les CLAMP. Mais en fait, cette histoire n'est qu'une façade. Personnellement je la trouve intéressante et même passionnante, mais en fait elle n'est là que pour une chose : faire évoluer Sakura tout au long de son aventure. 

Car ce manga se résume à une chose : Sakura. Et plus précisément son évolution. A travers Card Captor Sakura, elle va mûrir et cesser d'être une fillette pour devenir une jeune fille. Au fil de l'histoire, la petite fille va en apprendre plus sur la vie et va grandir. Peut-être pas physiquement (bah oui ses seins poussent pas, qu'est-ce que c'est que ce bordel ?), mais sans aucun doute mentalement. Elle va gagner en maturité, pour être à la fin une jeune fille. Mais avant d'en arriver là, elle va en endurer des choses. 

A travers sa quête, elle va subir mille et une épreuves. Son frère va être malmené par une carte. Elle va rencontrer des gens qui vont l'aider, ou pourquoi pas la freiner. Bien sûr, elle va comprendre ce qu'est l'amour et avoir une relation très intéressante avec une certaine personne. Mais je n'en dis pas plus, sinon je vais spoiler. Et ce n'est pas bien. 

Mais ce que je veux vous faire comprendre, c'est que dans ce manga, il faut voir plus loin. Ne pas se fier au postulat de départ. D'accord, l'histoire n'est peut-être pas passionnante pour certains. Elle est peut-être même pour les gamins. Soit (même si je ne suis pas d'accord). Mais comme je vous l'ai expliqué, ce n'est qu'une façade. Un prétexte pour faire de l'héroïne un sublime personnage. La faire évoluer, grandir, et mûrir. Et personnellement je trouve que c'est superbement réussi. 

Et si on ajoute à tout cela le dessin des CLAMP, si spécial mais cependant si beau (ultra détaillé et recherché, pour ceux qui ne connaissent pas), c'est assurément un superbe manga que nous avons-là. Un chef d'oeuvre intemporel pour moi, poétique et magnifique, construit autour d'une héroïne qui est elle aussi magnifique. Tout comme son évolution. 

A lire sans modération. Et pour ceux qui ne pensent que du mal de cette série, qu'ils la relisent après avoir lu ceci. Je pense qu'ils ne verront plus le manga de la même façon. Voir, ils ne verront plus l'oeuvre des CLAMP de la même façon." 

Merci à Pity pour cette critique (tous les manga lus, le 11/02/10)

La fiche de l'anime de Sakura est disponible: Sakura, chasseuse de cartes
Vous retrouverez d'autres aventures de Sakura et Shaolan dans Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE.

Wallpapers

wallpaper/fond d'écran Card Captor Sakura (Shōjo)wallpaper/fond d'écran Card Captor Sakura (Shōjo)wallpaper/fond d'écran Card Captor Sakura (Shōjo)wallpaper/fond d'écran Card Captor Sakura (Shōjo)wallpaper/fond d'écran Card Captor Sakura (Shōjo)wallpaper/fond d'écran Card Captor Sakura (Shōjo)wallpaper/fond d'écran Card Captor Sakura (Shōjo)wallpaper/fond d'écran Card Captor Sakura (Shōjo)wallpaper/fond d'écran Card Captor Sakura (Shōjo)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici