Bloody Secret

Bloody Secret

Titre original: 
Yura-kun no 10% ni wa Himitsu ga Aru
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, fantastique, tranche de vie
Éditeur original: 
Shueisha (prépublié dans Margaret)
Éditeur français: 
Soleil manga (collection Gothique)
Date de sortie originale: 
2016
Date de sortie en France: 
2018 (le 10 janvier)
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette glacée mat
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,99€

Avis

Les vampires ne cesseront jamais de faire fantasmer les filles en fleur de l'âge hein! Voici une autrice qui lance sa carrière avec un manga traitant du sujet. 

Passé mes premières mauvaises impressions causées par les couvertures assez laides, je commence la lecture, un peu moins obtuse. On découvre dans les premières pages un dessin plutôt chouette. On sent une petite patte graphique dans la façon de dessiner les personnages. Les cernes ne sont pas tout à faire lisses, ils ont une légèreté qui donne de l'éclat aux personnages. Le tramage est assez bien utilisé, même si l'autrice en fait un peu trop parfois. Une certaine ambiance se met en place, grâce à tous ces éléments. Malheureusement, ce style tend à s'estomper sur le tome deux, tendant plus vers du shojo classique, c'est dommage.
Niveau scenario, je n'ai pas éprouvé grand intérêt à lire ce manga, l'intrigue étant quasi inexistante. Toutefois, on peut quand même dire que c'est un shojo sympa. Le fait que le héros, vampire, puisse se balader en plein jour trouve une justification. De plus, il n'est pas présenté comme un tombeur ténébreux comme souvent quand on parle de vampire, il est plus du genre à l'ouest. Les autres personnages seront simples, mais pas de gros clichés comme dans d'autres mangas. Ainsi, l'histoire, à défaut d'être prenante, n'est pas agaçante au moins. Après, ça reste une histoire d'amour de lycéens aux particularités minimes. C'est souvent niais, avec la moitié des dialogues inutile où l'héroïne, assez terne, nous livre ses pensées qui n'apportent pas grand-chose. Cependant, les petis Yonkoma bonus sont plutôt amusants. 

Un petit shojo pas mauvais, tout juste au-dessus des shojo basiques. 

Hanoko, deux tomes lus le 03/01/2018

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici