Zelphy

Zelphy

Titre original: 
Zelphy of the Aion
Auteur(s): 
Genre: 
Space Opera, action, ecchi, politique
Éditeur original: 
Shonengahosha
Éditeur français: 
Doki-Doki
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
2014
Nombre de tomes: 
3 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Prix: 
7,50€

Avis

"Quelle complexité, ce manga !
L'histoire est un véritable space opéra comme on en croise assez rarement dans les manga. Notre héros, 19 ans mais en paraissant 12, est un prince déchu et travaille comme plombier sur une ville-satellite munie d'un immense incinérateur. Houspillé par les Orders, des gardiens de l'Aion dotés de capacités surpuissantes (via un objet), il regrette de ne pouvoir les rejoindre à cause de sa taille. D'autant qu'un malencontreux incident va le pousser à s'enfuir, menacé de mort par l'Aion entier. Dans sa fuite, il se découvre un mystérieux pouvoir et croise la route d'un chat parlant, pirate selon ses dires. A bord d'un vaisseau de combat, ils s'échappent dans l'espace avec, à bord, un étrange robot nommé Pico Pico. Les ennuis commencent, mais surtout la quête de Lysja qui va chercher à restaurer l'ancien Royaume-Uni de Zaysion, dévoré par les dictateurs gardiens de l'Aion.
J'espère que mon explication vous a paru claire. Car, à vrai dire, il est assez difficile de résumer simplement l'histoire de ce manga tant elle est riche et travaillée. Intrigues politiques à l'échelle de la galaxie et plus encore, quête épique et personnages attachants, Zelphy bénéficie d'un très bon bagage. Je ne vous cache pas ne pas avoir tout saisi à la fin du second tome, d'autant qu'elle appelle à cor et à cri le tome 3. Que va-t-il bien se passer ? Qui est ce/cette Zelphy qui donne son titre au manga ? Qui peut bien être le chat pirate faisant tant penser à Albator - Corsaire de l'Espace ? Comment se fait-il que Lysja possède un si grand pouvoir ? Bref, pour faire simple, j'attends la suite avec impatience.
Le dessin du manga est chouette, on retrouve beaucoup ce qu'on pouvait déjà voir dans Übel Blatt. D'ailleurs, le chara-design est assez similaire, avec un héros plus âgé qu'il n'en a l'air. Les décors sont grandioses, on s'immerge très facilement dans ce space opéra ambitieux. L'ensemble des scènes d'action, que ce soit du combat entre hommes ou entre vaisseaux, déborde de dynamisme. Petit coup de coeur pour Enoc, le chat pirate, vraiment trop mignon et attachant.
Petit bémol pour finir. Je trouve les noms des personnages, planètes, villes, etc. bien trop compliqués. Certains sont presque imprononçables et rendent difficiles nos efforts de mémorisation des personnages et lieux. Le mangaka avait déjà fait le coup dans Übel Blatt et je trouve dommage qu'il récidive. Chjovdzaan de Badzdowmm, ça vous tilte ? Moi, j'ai juste l'impression d'aller chercher un meuble Ikéa... 

Bref, un excellent manga, un space opéra d'envergure qui promet une magnifique épopée !" 

DDG, le 02/07/2014, deux tomes lus.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici