Yamikagishi - Le maître des clefs

Yamikagishi - Le maître des clefs

Titre original: 
Yamikagishi
Genre: 
Fantastique, action, historique
Éditeur original: 
Futabasha publisher
Éditeur français: 
Doki Doki
Date de sortie originale: 
2005
Date de sortie en France: 
2008
Nombre de tomes: 
4 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
4 (terminé)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
papier glacé, couverture souple
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
8,95€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

"Un manga sombre, surnaturel et moralisateur! Voilà les mots qui pourraient définir Yamikagishi
Niveau dessin, j'ai trouvé qu'il collait bien à l'ambiance du manga. Les planches sont sombres, les personnages très expressifs et les démons très réalistes. Sans être du grand art, les dessins sont plutôt pas mal.
Niveau personnages, on a bien sûr le maître des clefs: personnage énigmatique et charismatique, un brun taciturne mais plutôt beau gosse. Avec lui et pour l'aider à accomplir sa mission, O-Kin: divinatrice, courageuse et un brin éprise du maître des clefs, elle l'aide dans sa mission en s'aidant de son pouvoir de divination.
Nos deux personnages principaux ont donc pour mission de sceller le mal dans des cadenas. Idée original dois-je dire. Le manga se décompose donc en plusieurs chapitres et donc en plusieurs histoires. Entre magie, puissance démoniaque et enquêtes, ce manga est un petit bijou! De plus, on voit en filigrane, une volonté de l'auteur de nous dire que le mal est en chacun de nous. A nous après de l'emprisonner au plus profond de nous même et de ne pas basculer du côté obscur de la force comme dirait l'autre!
En bref un manga sombre mais captivant. " 

Lalie, un tome lu, 28 février 2008

"Dans le coeur de chaque homme vit une part de noirceur, tapie derrière une porte fermée par un lourd verrou. Mais si par malheur un démon s'infiltre dans la serrure, le verrou cède, la porte s'ouvre. Difficile alors de rester un homme comme les autres. Mettre un verrou sur cette puissance démoniaque, telle est la mission du maître des clefs !

Le dessin de Yamikagishi est beau, très soigné, réaliste, mais assez froid, un peu à la façon d'un Ikegami et de son recueil : Nouvelles de Littérature Japonaise.
On rencontre une galerie de personnages très intéressants : d'une part le duo maître des clefs - O-kin qui dit la bonne aventure avec ses jambes, on veut en savoir plus sur eux, d'autre part les personnages qui gravitent autour comme le chef des shinobi, ou le forgeron du maître des clefs.
Le mélange historique-fantastique fonctionne bien, on arrive à croire à ces histoires de démons assoiffées de chair humaine présent dans Edo. Le seul problème, c'est que dans les premières histoires il suffise que notre maître des serrures sorte son cadenas magique pour mettre fin aux affrontements... De la fin du volume 2 au milieu du volume 4, on a droit à une histoire bien plus longue et un démon à la hauteur de notre héros.  

Une bonne série, très intéressante" 

Docteur Spider, deux tomes lus, 10/07/08
4 tomes lus : 03/12/11

Je vais donner mon avis rapidement. J'adore le graphisme très réaliste et expressif. J'apprécie ne serait-ce que l'idée de mettre sous les verrous les démons de manière littérale. Moi qui d'ordinaire n'aime guère le Japon féodal, j'adore l'ambiance du manga, où mythes et quotidien se mêlent parfaitement. Je trouve par contre dommage que le manga soit si court et qu'il se termine sur un flash back attirant. Petit détail que j'ai trouvé drôle : l'auteur semble adorer le bondage. Il y a en effet régulièrement des détails où des femmes sont habilement attachées. C'est très joli et détaillé, bien qu'un peu malsain. ça reste cependant dans l'ambiance globale. Ah, et j'aime bien la façon de prédire l'avenir de la jolie O-kin... 

DDG, le 15/05/10, tout lu.

À l'instar de mes camarades, je suis également plongée dans la lecture de ce manga. En effet, l'ambiance mystique et démoniaque y est très réussie, on s'immerge sans peine dans l'univers pour suivre les aventures du maître des clefs. Nous suivons au début plusieurs affaires d'exorcisme sur différentes personnes. Ces histoire séparées sont assez classiques dans le genre, je ne me suis pas sentie tant passionnée que cela, mais le manga n'en demeure pas moins agréable à lire. D'autant que le manga développera une histoire d'une grande ampleur sur trois volumes, qui rendra la série vraiment plus intéressante.

Le dessin est léché et détaillé, que ce soit pour les personnages, les démons, les décors etc. Tout est très beau.
Seul reproche que j'aurais à faire: les femmes ont tendance à avoir toutes le même visage. Le manga comporte également beaucoup d'érotisme parsemé ça et là: Le bondage et les femmes souvent dénudée comme l'a fait remarquer DDG, mais la grâce et la mise en scène du héros donnent également à croire que l'auteur apporte aussi une attention toute particulière à son héros;)

Yamikagishi vaut largement d'être pour tout amateur d'histoires d'exorcisme tendant vers l'horreur dans le Japon traditionnel. 

Hanoko, quatre tomes lus, fin décembre 2012

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici