Voleur de Visages (Le)

Voleur de Visages (Le)

Titre original: 
Itoh Junji Kyofu Manga Collection 4 - Kao dorobou
Auteur(s): 
Genre: 
horreur
Éditeur original: 
Asashi sonorama
Éditeur français: 
Tonkam
Date de sortie originale: 
1998
Date de sortie en France: 
2008
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Découpée, brillante, à rabat
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
environ 200
Prix: 
9€

Avis

"Ah, Junji Ito, mon maître à penser !
Voici donc un des derniers recueils de courtes histoires d'horreur de cet auteur. Parlons-en de manière générale avant de s'appesantir sur les détails.
Graphiquement, c'est très soigné. On retrouve comme toujours ce trait si particulier qui donne à l'horreur toute sa prestance. Les visages sont superbes de réalisme sans pour autant perdre le côté manga, et les scènes horrifiques sont très bien montées. La gestion des ombres, très importante dans ce genre de seinen, est elle aussi très bien menée.
Au niveau des histoires maintenant, on retrouve comme toujours des situations du quotidien qui virent au cauchemar sans réelle raison et sans solution possible. Mais je vais en parler plus précisément.
La première histoire, Le Voleur de Visages, parle d'une lycéenne en proie à une de ses camarades capable de prendre le visage des autres. Cette histoire est fort sympathique, mais elle n'est guère effrayante.
La seconde histoire, Les Epouvantails, raconte l'histoire d'un père ayant perdu sa fille et qui plante un épouvantail sur sa tombe. L'épouvantail prend alors l'apparence de la fille décédée. Tous les villageois font alors de même, jusqu'à ce que la folie s'empare de la famille des défunts. C'est une histoire fort intéressante et plutôt dérangeante, car au final, l'horreur ne provient d'un élément surnaturel mais plutôt de l'esprit de l'Homme.
La troisième histoire, Chutes, est une de mes préférées. Elle raconte le douloureux combat d'un homme pour sauver sa femme suicidaire. Ajoutez à cet élément somme toute assez banal une dose de mystère avec des gens qui disparaissent sans raison puis réapparaissent en tombant du ciel. Une histoire rondement menée.
Les Fils Rouges parle d'un garçon qui, après avoir été plaqué par sa petite copine, se voit pousser des fils rouges sur le corps. Plus précisément, ils sont cousus à même sa peau sans raison valable. Une histoire très belle et assez effrayante car provenant d'une expression du langage courant.
Mes Ancêtres parle de l'histoire d'un garçon qui, suite au traumatisme qu'a subi une de ses amies, tente de lui faire retrouver la mémoire. Mais c'est sans compter le lourd passé se cachant derrière le garçon en question. Une terrible histoire dont la fin fait froid dans le dos. Il y a de quoi devenir dingue.
La dernière histoire, Les Ballons aux Pendus, est un véritable chef d'oeuvre. Pour faire simple, imaginez que votre propre visage souhaite vous tuer en vous pendant dans les airs. Ajoutez à cela qu'une échappatoire semble impossible. Un véritable régal pour les yeux et qui met à rude épreuve vos nerfs. 

Voilà, en bref, sautez tous sur Le Voleur de Visages si vous appréciez les seinen d'horreur." 

Dragon de Givre, le 26/04/09, recueil lu.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici