Univers des Thermæ Romæ

Thermæ Romæ

Thermæ Romæ

Titre original: 
Thermæ Romæ
Auteur(s): 
Genre: 
Humour, historique, tranche de vie
Éditeur original: 
Enterbrain
Éditeur français: 
Sakka - Casterman
Date de sortie originale: 
2008 (2009 en volume relié)
Date de sortie en France: 
14 mars 2012
Nombre de tomes: 
6 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
6
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
détachable
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
186
Prix: 
7,50€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

"Après les mangas sur le vin, le go, le pain, aujourd'hui le... bain !! Thermæ Romæ nous raconte l'histoire de Lucius Modestus, petit architecte romain vivant au début des années 100 de notre ère. Par le plus grand des hasards, il découvre qu'il a la faculté hasardeuse de voyager dans un autre pays, celui du "peuple des faces plates" dont il va s'inspirer du système de bain, pour révolutionner le système de thermes romains. 

Thermæ Romæ est une sorte d'OVNI. A la fois manga humoristique, il pourrait être aussi un manga d'otaku du bain, même s'il n'en prend jamais le caractère pointu. Je m'attendais pour ma part à un manga d'aventure comme Jin, qui évolue dans l'univers de la médecine. 

L'humour vient du fait que "comme de par hasard" notre héros lorsqu'il va buter devant une difficulté liée à une commande d'un client, en se baignant, va être propulsé dans ce pays étrange qu'est... le Japon du XXIème siècle, dans lequel cohabite bain public à l'ancienne et toilettes qui font de la musique. C'est un running gag. Il tombe toujours sur des vieux rabougris qui lui expliquent le fonctionnement de tel ou tel type de bain, et lui file un coup de gnôle histoire de rendre agréable son bref séjour. D'autre part comme il ne peut pas communiquer, on connaît ses pensées. Il croit être débarqué chez les esclaves, ou dans une contrée pas encore conquise par la civilisation romaine. Bien sûr il ne comprend pas leur langue, ce qui est source de quiproquo. Enfin, le dessin vient appuyer le paradoxe, dont le style est à ml chemin entre le dessin humoristique criard et un style "romain". 

Tout au long du manga et de ses commentaires, l'auteur souligne le rapport privilégié qu'entretiennent les romains antiques et les japonais d'aujourd'hui aux bains.  

À partir du milieu du deuxième tome, un fil rouge se met en place : l'empereur Hadrien se fait vieux, il doit nommer son successeur. Il charge Lucius Modestus de l'aider à monter sur le trône. En même temps le succès de l'architecte et sa mission n'est pas sans créer de l'animosité chez certains... Dans le volume 3, une même histoire s'échelonne sur plusieurs chapitres ce qui donne plus de dynamique à la lecture. Un bon point pour l'auteur.  

Thermæ Romæ est un drôle de manga. Mais sa lecture est quelque peu répétitive. A lire donc, mais à petite dose." 

Docteur Spider, un tome lu, 11/03/12
Tomes 2 et 3 : 11/08/12

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici