Tetsumin

Tetsumin

Titre original: 
Tetsumin
Auteur(s): 
Genre: 
Science-fiction, tranche de vie, horreur, mystère
Éditeur original: 
Futabasha (prépublié dans Web Manga Action)
Éditeur français: 
Komikku
Date de sortie originale: 
2014
Date de sortie en France: 
2017 (le 26 octobre)
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
180
Prix: 
7,9€

Avis

Dans une petite ville, une jeune fille tente de s'acclimater à sa vie de lycéenne, malgré ses petites phobies et autres soucis. Elle aime en secret le capitaine de son club de tir à l'arc et n'ose lui parler. Tout bascule le jour où elle découvre un téléphone portable abandonné dont le propriétaire lui demande de le lui ramener. Elle s'exécute et sur le lieu de rendez-vous, elle découvrira que des machines prennent la place d'habitants de sa ville. Elle est encore très loin d'être au bout de ses surprises.  

Tetsumin nous présente une histoire pas forcément des plus originales mais traité de manière assez pertinente. Des robots qui se fondent parmi les humains, on voit ça régulièrement dans des récits de science-fiction.
Dans Tetsumin, l'ambiance dérangeant et le mystère fonctionne assez bien. On se demande ce qui se cache derrière ces robots, quelle est l'origine de leur intrusion parmi la population, les raisons de leur présence, l'identité de leur créateur et leur réel but. Le manga peut manquer éventuellement de crédibilité, car il est étonnant que presque personne ne se soit rendu compte du phénomène pour le moment. Est-ce que ces robots vieillissent aussi comme leur original? Comment fonctionnent tous leurs organes? Cependant à ce stade, il nous manque encore beaucoup d'informations pour juger, ce qui sera sûrement révélé par la suite. L'anti-héroïne est plutôt attachante avec son côté craintif sans être énervant, on a envie de la voir évoluer, d'ailleurs, elle m'a pas fait penser à Last Hero Inuyashiki, au sujet qui s'apparente. Les personnages sont peu charismatiques, mais cela convient bien à ce genre de manga qui mise sur du surnaturel dans un lieu normal. Pas de grands héros donc.
Le style de dessin, très surprenant par rapport à la production actuelle rend le manga encore plus déroutant. Les pages nous semblent tout droit sorties d'un manga des années 70, à la Kamen Rider. Les traits ronds des personnages, les corps allongés un peu filiformes, la manière de dessiner les scènes d'action, ce n'est clairement plus ce que nous voyons habituellement aujourd'hui. Le manga manque peut-être un peu de finesse parfois, mais la qualité demeure et ça reste plaisant de voir des œuvres qui sortent un peu des sentiers battus. 

Le style graphique pourra rebuter certains pas prêt à accueillir des mangas qui semblent venir d'une autre époque. Les personnages pas encore très transcendants ni épiques ne vont sûrement pas éveiller des passions de lecteurs de manga d'action/science-fiction. Toutefois, Tetsumin reste un manga intriguant dont a envie de connaître les secrets. 

Hanoko, un tome lu, le 04/11/2017

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici