Silencer

Silencer

Titre original: 
Silencer
Genre: 
Policier
Éditeur original: 
Shogakukan (prépublié dans Big Comic Superior)
Éditeur français: 
Komikku
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
26 avril 2018
Nombre de tomes: 
4 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
224
Prix: 
8,50€

Avis

Le feu par le feu. Pour lutter contre la pègre, qui se mieux placé que ceux qui ont déjà avec des mafieux? C'est ainsi que Shizuka, revenue d'une mission périlleuse, se retrouve en équipe avec policier qui n'hésite pas à ami-ami avec des trafiquants. 

Après l'introduction destinée à présenter notre implacable héroïne et son environnement, début des enquêtes avec son binôme peu recommandable. Alors qu'elle devait se charger d'affaires localisées, s'occuper de particuliers, elle va surtout s'impliquer dans des sales coups avec Iba, qui iront souvent bien au-delà de ce qu'ils imaginaient au départ. Enlèvements, escroqueries, trafics... Bref, tous les bons ingrédients pour un manga policier. Comme nos deux héros ne sont pas du genre à faire dans la dentelle, le manga s'axe beaucoup sur le côté action, moins sur l'enquête. Si nos deux personnages sont un peu des clichés au début (le salopard et la dure à cuire), il n'empêche qu'on a envie de voir comment ils vont évoluer, à se faire aussi des crasses entre eux. On attend de voir si le scenario prendra de l'ampleur.
Côté dessins, NAGATE Yuka nous sert des pages aussi classes que maîtrisées. Son style à la fois très fin, très nerveux, d'une grande précision est un régal à regarder. Elle crée pile poil les ambiances qu'il faut à ce genre de manga.  

Silencer s'annonce comme un bon manga d'action pour tout fan d'enquête policière sur des milieux mafieux. Et si vous souhaitez continuer dans le genre flics ripou, rendez visite à Inspecteur Kurokôchi, champion en la matière. 

Hanoko, un tome lu le 01/06/2018

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici