Shion

Shion

Titre original: 
Shion
Auteur(s): 
Genre: 
Dark Fantasy
Éditeur original: 
Nihon Editors
Éditeur français: 
Milan
Date de sortie originale: 
2001
Date de sortie en France: 
Septembre 2007 - Novembre 2007
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
cartonnée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
161
Prix: 
11€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

"Ah ? ! Kinutani Yu, l'auteur de ce manga se trouve déjà dans notre base de données. Sur quelle(s) autre(s) série(s) a-t-il déjà travaillé ? En français, on pourra lire Leviathan. On retrouve également dans son parcours une obscure adaptation en manga de Steamboy. En faisant des recherches sur lui, on se rend compte que son style a bien évolué : du dessin shonen basique et sans personnalité on est passé à... 

Car immédiatement il faut dire que son dessin me fait penser à ces gravures héroic fantasy qui illustrent les histoires de fées par exemple : très travaillé, tout est fait au crayon, fourmillant de détails, le tout sans utiliser de trame, c'est assez oppressant.  

Je ne me suis pas trompé par l'aspect conte du dessin, car une grande partie de l'histoire au départ nous est racontée par des passages de narration. Ce qui, je trouve, introduit une distance avec le lecteur. Une fois ce prologue passé, on entre directement dans l'action, dans les entrailles de cet univers, qui n'a aucune mesure avec le notre, peuplé de créatures innomables (des mélanges d'animaux et de plantes), évoluant dans des contrés qui nous font perdre tous nos repères.  

Personnellement j'ai eu un peu de mal à accrocher au titre, aux aventures de "Shion le troubadour au glaive divin" même si on parcourt un monde fort étrange et original, avec un dessin qui colle parfaitement à l'ambiance, la quête et les dons du personnage sont vus et revus (vaincre le mal absolu, parcourir des forêts maudites etc.), de plus il n'y a pas de véritable fin. 

Une curiosité" 

Docteur Spider, 01/10/07

Ce qui est à retenir chez Shion est sans aucun doute l'aspect graphique. Si la couverture semble un peu fade avec des couleurs froides et ternes, l'intérieur est de toute beauté. C'est un style jamais vu en manga (du moins pas à ma connaissance). Chaque planche ressemble à une gravure et fourmille de petits traits qui viennent fournir tout le volume, l'ombrage nécéssaire. Ainsi, le manga ne comporte aucune trame, puisque tout est habilement rendu par le trait sans que la page soit surchargée. Et pour que le tout soit parfaitement harmonieux, l'auteur dessine très bien. Chaque planche est une superbe illustration, le mangaka a fourni un travail remarquable. On pourrait presque lire le manga simplement pour pour admirer les planches, mais comme ils s'agit avant tout d'un récit et non pas d'un recueuil d'illustration, d'un artbook quoi, il faut quand même qu'il y ait une histoire.
Il y en a une bien sûr, le minimum vital est fourni dirais-je. Une ambiance médiévale, des créatures mystiques, un héros qui poursuit une quête, solitaire. Il n'y a rien de bien passionnant mais c'est suffisant pour que l'on puisse lire. Le héros est attachant. Il est fort mais pas invicible donc on se demande quand même comment il va s'en sortir à chaque fois. Il y a notamment un prêtre qui lui vient en aide. 

Dommage qu'il n'y ait pas plus pour l'histoire. Nous sommes là dans le même cas de figure que XXX Holic. Un dessin excellent mais une histoire qui ne casse pas des briques, alors que le manga aurait pu être grandiose si ça avait été le cas."  

Hanoko, un volume lu, bientôt deux, 30/01/07

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici