Univers des Manga de Dokuha

Rouge et le Noir (Le)

Rouge et le Noir (Le)

Titre original: 
Manga de Dokuha: Aka to kuro (le Rouge et le Noir)
Auteur(s): 
Genre: 
Historique, drame, romance
Éditeur original: 
Eastpress
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2011 (le 25 mai)
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette glacée mat
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€

Avis

Le Rouge et le Noir fait partie des classiques de le littératures françaises que je n'avais pas lu. La sortie de ce manga a été l'occasion de me plonger dans sa lecture. Je sors donc du roman de Stendhal fraîchement terminé pour me plonger dans cette adaptation en manga. 

Le défi que s'est donné Variety Art Works, le studio qui a réalisé cette adaptation, est énorme. Car résumer tout le pavé qu'est ce roman en un seul volume de manga, assez standard, n'est vraiment pas une mince affaire.
Et malheureusement cela se ressent beaucoup. D'autant que je viens de lire l'oeuvre originale que j'ai beaucoup appréciée pour le portrait de la société qui est dressé ainsi que les valeurs philosophiques véhiculées, le manga ne détaille clairement pas assez cet aspect. Dans ce manga, j'ai eu l'impression de revoir l'histoire en accéléré.
Pourtant les événements principaux ont là, mais tout est narré à la vitesse de la lumière. Les personnages n'ont pas le temps d'être correctement développés tout comme les concepts soulevés dans l'oeuvre qui paraissent alors simplistes. On ne comprend pas assez l'admiration que Julien voue à Napoléon et ses ambitions, le caractère extrêmement innocent et naïf de Madame de Rênal qui la rendait si particulière car elle était inconsciente de la conséquence de ses actes au début. En revanche, je trouve Mathilde assez réussie, malgré tout.
Même si le principal est là, il manque trop de choses, comme le moment où Julien rejoint temporairement la garde royale à Verrières, toutes les parties se déroulant à Strasbourg, les échanges avec Madame de Fervaque et bien d'autres... 

Toutefois, quelques courtes scènes sont été rajoutées, telles que celle où l'on voit Madame de Rênal forcée d'écrire la lettre. C'était plutôt pas mal, cela permettait de rendre plus compréhensible ce qui se produit ensuite (pas de spoil de ma part ce serait trop dommage ^^ ). Après, cela fait partie de l'interprétation personnelle que le studio Variety Art Works a donnée car dans le livre, Stendhal reste assez mystérieux à ce sujet. Mais c'était un choix à faire, le manga donne des pistes possibles et plausibles de compréhension pour faciliter la lecture.
Autre petite nouveauté notable: on remarque une pointe d'humour dans la partie où Mathilde fait tourner Julien en bourrique. Ça aurait pu être une voie nouvelle à cette adaptation que de mettre l'accent sur l'humour, dans le but de la rendre plus ludique pour les jeunes qui vont la lire.
Quand à l'adaptation graphique, c'est globalement assez réussi. Le character design correspond assez à l'image que je me faisais des personnages. On notera néanmoins que le dessin manque parfois de maîtrise et de finesse. Mais il y a un soucis du détail dans les décors qui est louable. 

Résumer toute l'histoire et en faire ressortir toute la complexité sur si peu de pages me semble définitivement mission impossible. En dépit de ma critique qui paraît plutôt négative, mes reproches vont davantage vers le caractère trop périlleux de la démarche de "tout en un seul tome" plutôt les auteurs eux-mêmes.
Le but de cette adaptation est de donner envie de lire l'oeuvre originale. Mais dans ce cas, n'aurait-il pas été plus judicieux par exemple de ne pas retranscrire le récit dans son intégralité mais de le tronquer? Il aurait été tout à fait possible de faire un manga couvrant tout le livre premier de l'oeuvre de Stendhal et de conclure par "la suite dans l'oeuvre originale" pour vraiment inciter à lire le roman, non? Ou au moins faire deux volumes pour mieux développer...
Toutefois, je salue vivement l'initiative à l'origine de ce manga: faire aimer la littérature classique pour la rendre plus attractive alors que l'école a tendance à rendre hermétique pas mal de jeunes à la lecture de ces romans, alors qu'ils sont souvent passionnants. En ce qui me concerne, on peut dire que l'objectif est rempli puisque cette adaptation m'a fait lire le livre

Hanoko, tome lu, le 12 novembre 2011

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici