Reversible Man

Reversible Man

Titre original: 
Reversibleman (リバーシブルマン)
Auteur(s): 
Genre: 
Action, fantastique, horreur
Éditeur original: 
Nihon Bungeisha (prépublié dans Comic Break)
Éditeur français: 
Komikku
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2014 (le 27 mars)
Nombre de tomes: 
3 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
3 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette glacée mat
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
280
Prix: 
8,95€
Rythme de parution: 
Trimestriel puis selon parution japonaise

Avis

La scène du Seinen d'horreur accueille un nouvel acteur de poids !  

Reversible Man commence sur les chapeaux de roue avec la première sentence meurtrière de notre héroïne. On assiste bouche bée à la démonstration de ses "pouvoirs surnaturels" qui feraient passer Kimimaro pour un enfant de choeur. Et le coup de couperet tombe. Ensuite on découvre la nature du phénomène des Retournés qui libèrent littéralement ce qu'ils renferment en eux et s'adonnent à tous leurs désirs refoulés. Un processus qui sera décrit progressivement avec la présentation de l'antagoniste principal du tome 1.
Le concept au départ abracadabrantesque, se révèle incroyablement pertinent si on le compare à la base-même de la psychologie humaine et de la sociabilisation en général qui inhibe les envies premières. Nos Retournés sont de véritables psychopathes dans le sens où ils ont évincé toute différence entre ce qu'ils font et ce qu'ils pensent réellement. Et pour nous faire un bon manga d'action bien bourrin, amplifions par dix l'effet de ce dévérrouillage du for intérieur afin que les pulsions violentes déversées soient prétextes à de furieux combats.
Notre héroïne Runa Takahara agit de concert avec de surprenant alliés : des mafieux confrontés également à ces Retournés. Une drôle d'équipe qui va s'atteler à découvrir le mystère de ce fléau dévastateur. Des personnages plutôt simples mais non moins attachants desquels on a envie de découvrir plus de facettes. Mon préféré étant Hachi, le personnage a priori anodin mais qui aura plus de présence qu'escompté. J'attends juste que la suite nous présente des ennemis un peu moins caricaturaux pour le cocktail soit complet.
L'auteur nous en met également plein la vue avec un dessin haute volée. Non seulement son coup de crayon est excellent mais sa plus grande réussite à mes yeux est de parvenir à dessiner avec beaucoup de finesse et de soin tout en nous offrant des scènes d'action d'une nervosité exactement comme il fallait, sans dissonance graphique. Chose vraiment pas évidente car souvent les mangas très fins pèchent côté dynamisme des scènes d'action.  

Reversible Man, dont le titre s'applique aussi bien au sens figuré que littéral, est un manga aussi cinglé que boucher qui vaut vraiment le détour pour les amateurs du genre. À lire plutôt à jeun, sauf si vous êtes à l'épreuve de visions tripiales. 

Hanoko, un tome lu, le 13/04/2014

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici