Univers des Re: Zero

Re: Zero - Premier arc : une journée à la capitale

Re: Zero - Premier arc : une journée à la capitale

Titre original: 
Re:ゼロから始める異世界生活 第一章 王都の一日編
Re:Zero Kara Hajimeru Isekai Seikatsu
Genre: 
Aventure, heroic-fantasy, isekai
Éditeur original: 
Media Factory
Éditeur français: 
Ototo Manga
Date de sortie originale: 
2014
Date de sortie en France: 
2017
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (terminé)
Nombre d'éditions en France: 
1, simple
Couverture: 
Souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6€99

Avis

"Ce manga constitue le premier arc d'une série de trois, les deux autres arcs comprenant 5 tomes (second arc) et 9 tomes (troisième arc, en cours au Japon à la date de l'écriture de cet avis). L'auteur du second arc est différent des premier et troisième arcs.

J'avais entendu parler de l'anime Re:Zero Kara Hajimeru Isekai Seikatsu sans toutefois m'y intéresser davantage. Je suis tombée par hasard sur le premier arc et j'ai été contente de le lire.

L'histoire est plutôt sympathique faute d'être originale. Un humain basique déboule dans un monde de fantasy et l'identifie d'emblée comme étant un monde de jeu vidéo. Il en applique donc les codes, peut-être de manière inadaptée. Toujours est-il qu'il rencontre rapidement une jolie magicienne qu'il décide d'aider pour lui payer sa dette de vie (elle l'a sauvé de bandits). Mais hélas, il se fait tuer en sa compagnie quelques temps après. Heureusement, il revit, ce qu'il ne comprend pas de suite. Ainsi, il apprend de ses erreurs et fait tout pour sauver sa bienfaitrice.

Le dessin est fort agréable, avec un chara-design travaillé. On s'attache vite aux personnages et l'action est bien retranscrite. J'ai trouvé certaines scènes émouvantes, et je suis plutôt curieuse de découvrir les autres arcs.

L'idée de revivre sa journée passée est quelque chose de pas mal utilisé depuis longtemps, mais j'ai quand même apprécié son utilisation ici, d'autant que notre héros ne revit pas 150 fois la même chose en mourrant bêtement à chaque fois. C'est là le risque de ce type d'histoire, car le comique de répétition est facile à y instaurer. Pour le coup, c'est utilisé ici de façon judicieuse. Dans le second arc, j'ai l'impression que cela se passe sur une semaine, comme le laisse deviner le titre. A voir !

Bref, un manga agréable de fantasy, avec des personnages au design et au background plutôt travaillé malgré la courtesse du premier arc.

Pour information, il s'agit à la base d'une série de romans, adaptée en light novels puis en manga et en animes.

DDG, le 14/04/2019, deux tomes lus.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici