Rafnas

Rafnas

Titre original: 
Rafnas (ラフナス)
Auteur(s): 
Genre: 
Science-fiction, tranche de vie, drame, romance
Éditeur original: 
Futabasha (prépublié dans Gekkan Action)
Éditeur français: 
Komikku (collection Horizon)
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
2017 (le 26 octobre)
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
192
Prix: 
16€

Avis

Vous est-il déjà arrivé de regarder/lire une oeuvre qui vous semble sans doute de qualité mais de laquelle vous restez trop extérieur pour apprécier? C'est ce que j'ai ressenti avec Rafnas

La première chose qui interpelle est le style graphique de l'autrice, qui ressemble bien plus à de la BD européenne qu'à un manga. Les dessins semblent réalisés complètement à l'ordinateur, avec des ombrages qui ne simulent pas les traditionnelles trames. De plus, la narration emprunte plus de codes graphiques de la BD que du manga. Malgré tout, on reconnaît la patte japonaise avec le faciès des personnages. On remarque que l'autrice aime beaucoup dessiner la contorsion des corps, elle n'hésite pas à représenter Lima peut vêtue pour mettre en valeur son anatomie, ainsi que d'autres personnages, masculins pour le coup, plus tard dans le premier volume. Ça peut faire fan service, mais ça donne un petit côté tribal sympa aux personnages.
L'univers de ce manga est fort intrigant et ses personnages tout aussi mystérieux et attachants. On suit leur quotidien dans ce monde à des années lumières du nôtre à la fois semblable et très différent. On comprend vaguement ce qu'il se passe, on continue en espérant davantage d'éclaircissements sur la nature de cette étrange force qu'est le Rafna. C'est tout à l'honneur de l'auteur de ne pas pouvoir nous servir sur un plateau toutes les informations, d'autant que le manga ne comporte pas de personnage qui aurait débarqué dans ce monde lui étant inconnu. C'est logique que tout ne soit pas décrit aux néophytes. Mais le résultat est que l'on ne demeure spectateurs de choses qui nous dépassent. Ce n'est qu'avec les brèves explications en annexe du premier volume que l'on a enfin le peu d'information que nous nécessitions pour s'imprégner du fonctionnement du Rafna et de son influence sur la vie des gens. De plus, puisque le premier tome nous fait découvrir seulement le quotidien des gens, ce ne sera vraiment pas palpitant ç lire quand de surcroît, on n'est pas vraiment dans le coup. 

Rafnas est un bon manga, assez atypique, mais qui nous tiens un peu à l'écart malheureusement. 

Hanoko, un tome lu le 22/10/2017

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici