Univers des Prison School

Prison School - Les Dessous de Meiko

Prison School - Les Dessous de Meiko

Titre original: 
Fukukaichou Ganbaru. (副会長ガンバル。)
Auteur(s): 
Genre: 
Comédie, ecchi, tranche de vie
Éditeur original: 
Kodansha (prépublié dans Young Magazine the 3rd)
Éditeur français: 
Soleil manga (collection seinen)
Date de sortie originale: 
2016
Date de sortie en France: 
10 juillet 2019
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 de poche
Traduction: 
Studio Charon
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
176
Prix: 
7,99€

Avis

Prison School était l’un des très rares manga ecchi que j’avais non seulement aimé mais vraiment adoré, tant son humour absurde, trash et sans respect aucun pour ses personnages décape. Que vaut donc ce petit one-shot dérivé?

 

Le volume se constitue de courts chapitres présentant chacun une petite aventure de Meiko dans sa vie de tous les jours, au lycée surtout. Sa particularité est d’être muet, les quelques répliques ou autres choses écrites demeurant parsemées par-ci par-là juste pour poser le contexte. Et cela se prête parfaitement à ce type de comédie.

Meiko étant un personnage vraiment drôle, il y avait du potentiel à la mettre en scène dans un tel manga. Et ce one-shot remplit son rôle en nous offrant quelques bonnes parties de rigolade. L’auteur a parfaitement saisi le personnage, dont le sérieux poussé à l’extrême, doublé d’une certaine maladresse, devient très amusant car des situations anodines prennent les proportions invraisemblables. Tout comme ses formes d’ailleurs qui semblent encore plus opulentes qu’elles ne l’étaient déjà dans le manga original. Même le côté ecchi, qui n’en est même plus sexy ici mais juste totalement absurde, participe bien à l’humour du manga, à l’instar à nouveau du manga original. Bon c’est sûr que l’autrice en fait beaucoup trop et qu’il y a bien des moments où cela reste totalement gratuit. Mais bon, pour une fois que je ne crache pas dessus.

Le dessin est bon aussi. Peut-être pas aussi et fin et raffiné que celui de HIRAMOTO Akira, mais on retrouve le même style graphique étonnamment soigné pour un manga comique aussi grotesque. Encore une fois, niveau mise en scène, la mangaka se lâche complètement, on sent qu’elle s’est amusée à dessiner ces petits gags.

 

Un bonus bien marrant pour tous les fans du manga original. Tout seul, il n’a peut-être pas grand intérêt car il prend son sens surtout si on connaît le personnage.

 

Hanoko, le 04/07/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici