Univers des Manga de Dokuha

Prince (Le)

Prince (Le)

Titre original: 
Manga de Dokuha : Kunshuron
Auteur(s): 
Genre: 
Historique, essai, politique
Éditeur original: 
Eastpress
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
octobre 2008
Date de sortie en France: 
19 septembre 2012
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
6,99€
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,99€

Avis

Direction l'Italie, entre le XVème et XVIème siècle. Une période connue pour avoir accueilli la Renaissance, ce grand mouvement culturel apparu en Italie qui a agité toute l'Europe par la suite. Cependant cette époque est aussi celle de grands tumultes politiques et militaires pour l'Italie. Dans ce contexte, un homme étudie et s'interroge sur la meilleure manière de diriger un état. Ce penseur a engendré le machiavélisme, un concept largement répandu et passé dans le langage courant de tous les jours. Un concept très célèbre, mais paradoxalement très méconnu. De moi la première ; je ne m'étais jamais penchée sur la question, mais je reste très curieuse d'en connaître plus sur le sujet. 
 Le studio Variety Artworks vous propose de découvrir l'oeuvre de Machiavel, à travers le récit de sa vie et la genèse de son essai nommé Le Prince. Dans cette adaptation, vous découvrirez tout le contexte militaire de l'Italie tenue en joue par la France et l'Espagne et, alors qu'il faudrait une unité pour faire face à ces menaces, où ses états se disputent le pouvoir. Vous suivrez les différentes actions de Machiavel en tant que négociateur, les personnalités qu'il rencontre et l'évolution de sa pensée. 

En un volume, le studio Variety Art works réussit à donner une vision d'ensemble géopolitique de l'Italie ainsi qu'à présenter les idées de Machiavel. Nous avons donc un bel aperçu de ce qu'implique l'expression "la fin justifie les moyens", bien au delà de l'idée réductrice que l'on s'en fait se résumant bien trop souvent au fait de ne pas reculer devant la cruauté pour atteindre son but. Avec cette oeuvre, vous verrez que cette notion n'est pas aussi étroite.
Cependant, ce que je regrette le plus avec ce manga Le Prince est qu'il ressemble bien plus à un manuel illustré de dessins humoristiques qu'à un véritable manga. Les phases explicatives prennent bien trop de place par rapport à l'action (pas en terme de combats mais en terme d'actions des personnages). L'aspect didactique prédomine par rapport à l'aspect de divertissement d'un manga. Certes le volume comporte pas mal d'humour et de second degré qui l'hisotire moins austère mais ça reste mineur.
Ce manga possède pourtant tous les atouts pour devenir une oeuvre grandiose et passionnante. Des personnages au caractère très intéressant et atypique, un contexte historique riche et fascinant, un character design accrocheur et surtout un excelletn scenario qui ne manque par de rebondissements... Mais tout cela ne reste que des potentialités, à cause de la longueur du manga qui anéantit toute possibilité. J'aurais beaucoup apprécié avoir le détail des voyages de Machiavel et de ses actions auprès de grands seigneurs, j'aurais tellement aimé que soient développées les batailles menées par le charismatique Cæsar Borgia, le manga aurait été tellement plus prenant si les différents chefs des états avaient également une vraie présence. Cette histoire, développée au long d'une série d'une douzaine de volumes par exemple aurait été sensationnelle et bien plus marquante.
Le dessin n'est pas vilain, mais très inégal. Les décors sont bien fait, le character design assez bien choisi, mais les personnages ne sont pas toujours très bien dessinés c'est dommage. Je ne suis pas fan non plus du style très enfantin qui règne. Certes, le manga est tourné vers les jeunes bien qu'il soit classé Seinen, mais de nos jours, de nombreux jeunes lisent des Seinen dès le collège (et je doute que ce manga s'adresse à des enfants en école primaire). Donc je pense que cela aurait valu le coup de pousser l'idée d'un manga sur Machiavel beaucoup plus loin. 

 Le Prince par le studio Variety Art Works offre un bon aperçu de l'oeuvre et compile assez bien tout ça en peu de pages. Même si j'ai trouvé ce format trop réducteur, j'espère que ce manga mettra la puce à l'oreille à d'autres mangaka pour se tourner vers cette oeuvre. Au moins, ce manga aura fait naître en moi l'envie de découvrir le livre original. 

Hanoko, tome lu le 26/09/2012

 

L'histoire de César Borgia en version romancée: Cantarella. Dans un style beaucoup plus réaliste vous pouvez aussi poursuivre avec Cesare - Il Creatore che ha distrutto.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici