Pline

Pline

Titre original: 
PLINIVS (プリニウス)
Genre: 
Historique, drame
Éditeur original: 
Shinchosha (prépublié dans Shincho45)
Éditeur français: 
Casterman
Date de sortie originale: 
2014
Date de sortie en France: 
2017 (le 18 janvier)
Nombre de tomes: 
7 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
6 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Traduction: 
Ryoko Sekiguchi et Wladimir Labaere
Couverture: 
souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
8,45€
Rythme de parution: 
irrégulier

Avis

« En commençant ce manga, je me disais que j'allais sans doute m'ennuyer, n'aimant pas particulièrement les manga historiques, surtout s'ils sont tournés vers l'Antiquité. Au final, j'ai été captivée par les deux premiers tomes de Pline

Je ne connaissais pas du tout Pline (ici Pline l'Ancien), bien que j'ai eu vent de ses incroyables travaux. Pline était un homme exceptionnel, dont la curiosité et la ténacité l'ont poussé à explorer le monde, tenter de le comprendre et en consigner les moindres détails dans sa légendaire Histoire Naturelle. Dans ce manga, nous commençons par la fin de Pline, puisqu'il est décédé à Pompéi. De fait, la véritable histoire se concentre sur un gros flash back démarrant par la rencontre de Pline avec Euclès, un jeune scribe aussi curieux que son maître. C'est ainsi que nous découvrons la Rome de l'époque et l'empereur Néron dont la paranoïa semble grande. Dans le second tome, on fait connaissance avec la terrible Poppée qui semble manigancer pas mal de choses dans le dos de Néron. 

Bref, le manga nous présente des personnages historiques hauts en couleur sans tomber dans le rébarbatif. Je suis même allée me renseigner par la suite sur Néron et sur Poppée qui m'ont particulièrement intéressée. Du coup, je me suis peut-être gâchée le plaisir de découvrir leur histoire dans la suite du manga, mais pas grave, le manga est suffisamment bien fait pour attirer les personnes qui connaissent déjà ce pan de l'Antiquité. 

Le dessin est fort sympathique et dessert bien ce type de manga. J'ai parfois un peu de mal à reconnaître tous les personnages masculins car ils se ressemblent pas mal, mais rien de grave. Les décors sont grandioses et l'ensemble fourmille de détails. Du bon travail. 

Je ne vois pas quoi rajouter. C'est un manga historique fort intéressant. » 

Dragondegivre, un tome lu, le 14/01/2017

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici