Photographe (La)

Photographe (La)

Titre original: 
Toukyou Shutter Girl (東京シャッターガール)
Auteur(s): 
Genre: 
Tranche de vie, aventure
Éditeur original: 
Nihon Bungeisha (prépublié dans Manga Goraku
Éditeur français: 
Komikku éditions (collection Horizon)
Date de sortie originale: 
2010
Date de sortie en France: 
2015
Nombre de tomes: 
3 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 grand format
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
15€
Rythme de parution: 
selon parution japonaise

Avis

Une lycéenne, passionnée de photographie et de promenade, nous guide à travers tout Tokyo pour nous faire découvrir ses lieux les plus insolites. 

Ce manga, constitué de nombreux et courts chapitres, est à mi-chemin entre le carnet de voyage et le guide touristique, mis en scène avec un dessin délicat et soigné. Toutefois, nous y découvrons des choses pointues que seul un japonais pouvait connaître. On n'y voit presque aucun des plus gros points touristiques, seulement les petites raretés pour les connaisseurs. Un festival temporaire, une petite boutique sortant de l'ordinaire, un bâtiment remarquable pour une personnalité qui y a habité, un chemin de parc public particulier, etc. La tonalité est très douce, rappelant la sérénité qu'on a pu trouver dans Aria. De ce fait, elle ne s'intéresse pas aux buildings futuristes et se tourne plutôt vers le passé et les animations à taille humaine.
Le manga a une dimension ludique sur plusieurs plans. Tout d'abord, il nous donnerait envie d'aller sur place découvrir ces points d'intérêt présentés ici en dessin, d'autant que l'auteur inclut un espace de commentaire personnel à chaque fin de chapitre, « pour plus de détail » ;). Ces derniers reprennent en partie ce qu'il s'est passé dans le chapitre, avec un plan de quartier, mais raconté du point de vue de l'auteur. Un manga donc partiellement autobiographique qui nous ferait penser à des articles d'un blog de voyageur.
La Photographe pourrait aussi faire naître en nous l'envie d'aller explorer notre propre ville à la recherche des moindres recoins sympathiques ou surprenants. En effet, en se baladant, il arrive souvent que nous empruntions des chemins que nous ne connaissions pas et que nous aboutissions à des choses qui retiennent l'attention. On se dit "tiens j'en parlerai ou je montrerai à un tel" mais il doit être assez amusant de concilier tout ça par écrit, même seulement pour soi-même.
La Photographe, ce sont aussi quelques mots disséminés çà et là sur cet art. C'est assez succinct à chaque fois, j'aurais bien qu'il y ait plus de détail, un peu comme un Shônen de sport nous expliquerait les règles du jeu sur lequel il se focalise. L'auteur a peut-être eu peur que son manga ait trop l'air d'un manuel. D'ailleurs, on voit presque pas les photo que notre héroïne prend des endroits qu'elle visite, c'est un peu surprenant voire frustrant.
Au cours de ses périples, elle rencontre de nombreuses personnes avec qui elle discute un peu. L'auteur ne développe pas l'histoire de chacun, là aussi j'aurais bien aimé que nous en sachions plus sur eux. J'imagine que l'auteur ne souhaitait pas apporter de dimension dramatique â son manga.  

Donc au final, à part de beaux dessins et une visite pas comme les autres de Tokyo, qu'a donc cette oeuvre à nous proposer en tant que manga ? Pas tant que ça, les relations des quelques personnages sont vaguement abordées dans quelques chapitres se comptant sur les doigts d'une main, sans réel développement. Ce manga a de grandes qualités de par son originalité et le travail visuel apporté dessus, mais ne cherchez pas de fiction passionnante. Un manga qu'on ne lit donc pas pour le même type de plaisir qu'un autre. Pas le divertissement, pas l'émotion mais plutôt la curiosité d'esprit dirons-nous. 

Hanoko, le 24/08/2016

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici