Our Summer love

Our Summer love

Titre original: 
8gatsu no Ghost (8月のゴースト) She is in the summer
Auteur(s): 
Genre: 
Tranche de vie, drame, romance
Éditeur original: 
Shogakukan (prépublié dans Yawaraka Spirits)
Éditeur français: 
Delcourt-Tonkam (collection shonen)
Date de sortie originale: 
2016
Date de sortie en France: 
20 juin 2018
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette glacée mat avec reflet colorés
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
224
Prix: 
7,99€

Avis

Retour au bercail pour un jeune auteur à succès qui doit réunir de la documentation pour son livre à venir. Destin ou hasard des choses, il revoit la petite soeur de son premier amour et revivra inexorablement des moments de son passé. 

La formule romance nostalgique fonctionne en général assez bien. Le héros se rappelle de manière elliptique plusieurs moments passés avec Mizuki, celle qu'il aimait, ainsi qu'avec sa petite soeur Akari. Morceau par morceau se dessine la personnalité de chacun qui évolue avec le temps. Ne nous disant pas tout, le manga conserve une part de mystère qui continue de capter notre attention tout au cours de notre lecture. De plus, la réussite tient au fait que les personnages sont plutôt attachants, un peu éloignés des clichés habituels. La longueur est idéale aussi, un one-shot permet de ne pas se perdre en digressions inutiles et d'avancer à bon rthem L'ambiance demeure très douce et a fortiori mélancolique puisqu'il s'agit de la mémoire d'un temps passé avec une fille morte depuis. Ce voyage est aussi l'occasion pour le héros de faire la paix avec lui-même, car il garde des regrets amers en lui. Le scenario a quelque chose de simple et authentique, qui nous pousse à nous imprégner de cette histoire.
Petite anecdote, Naoto revient à l'île Tanegashima, qui se trouve être le lieu de naissance de l'auteur du manga. Ajoutons à cela que Naoto exerce le métier d'écrivain, lié aussi à la création d'oeuvre comme le métier de mangaka. Furumoto Takeru se projette-t-il dans son héros ou y a-t-il une part biographique, relatant d'un passé qu'il voudrait lui aussi apaiser par la création de ce manga? Qui sait.
Le dessin est assez beau dans l'ensemble. On voit aux personnages, pas toujours très finement dessinés, que l'auteur est encore débutant. De plus, sa patte graphique manque encore de personnalité en matière de character design. Cependant, il crée de très belle ambiances grâce à ses compositions de pages, le travail de tramage et lumière, ainsi que le détail des décors. On ne manquera pas non plus de citer le travail de l'éditeur français sur la belle couverture (était-elle ainsi également en édition japonaise?). En bel ouvrage en somme. 

Un manga sans artifice et limpide à lire, loin des romances mièvres.  

Hanoko, le 25/06/2018

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici