No Control! - You are my obscene queen

No Control! - You are my obscene queen

Titre original: 
Kimi wa Midara na Boku no Joou (君は淫らな僕の女王)
Genre: 
Ecchi, romance, tranche de vie, fantastique, humour
Éditeur original: 
Shueisha
Éditeur français: 
Delcourt-Tonkam (collection Borderline)
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
16 mai 2018
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
222
Prix: 
7,99€

Résumé des tomes

Avis

On le sait tous, la vie en société n'est possible que si l'on peut se raisonner, se modérer, ne pas outrepasser les limites. Mais que se passe-t-il si jamais tous les boulons sautent et qu'on e met en roue libre? C'est ce que Subaru va expérimenter et ça donnera chez elle une libido extrême envers l'amour de son enfance. 

Disons-le, ce manga est un hentai à peine déguisé sous couvert d'humour et de romance. L'histoire ne sert clairement qu'à mettre en scène du cul qui constitue 50% du manga. En plus, même si tous les freins sur Subaru sont levés, elle devient ridiculement obscène et sort des phrases improbables même pour des nymphomanes en puissance.
Le fait que le manga soit publié en seinen et soit si licencieux témoigne d'une volonté de provoquer et de présenter une sexualité libérée. Le manga pourrait véhiculer aussi un message contre la répression de ses désirs et aspirations pour rentrer dans les cases de la société et ne pas faire de vagues. Mais l'histoire demeure trop ridicule pour qu'on croit réellement à cette volonté.
Et en dehors de ses moments hors de contrôle, Subaru est la parfaite tsundere, le cliché ultime des mangas. Akira pour sa part est totalement effacé et inintéressant. Non pas que Subaru le soit plus que lui, mais il n'a aucune présence dans les pages, d'ailleurs, son nom n'est presque jamais cité. quand aux autres personnages, ils ne l'élèvent pas au dessus de figurants.
Le dessin est tout ce qu'il y a de plus banal, ni très bon, ni mauvais et un style passe-partout. La couverture est chouette cependant, il convient de le relever. 

Avec No control!, on a droit à une histoire un tout petit plus travaillée que la moyenne des hentai. Ah mais non c'est un seinen, j'avais oublié. Dans le même registre, préférez Teach Me Love par exemple (sur ses premiers tomes). 

PS: pour info, je crois qu'il y a eu erreur sur la couverture française, c'est Lynn Okamoto au scenario et Yokoyari Mengo aux dessins. 

Hanoko, un tome lu le 29/05/2018

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici