My Home Hero

My Home Hero

Titre original: 
マイホームヒーロー - My Home Hero
Genre: 
Thriller, psychologique, tranche de vie
Éditeur original: 
Kodansha (prépublié dans Young Animal)
Éditeur français: 
Kurokawa
Date de sortie originale: 
2017
Date de sortie en France: 
10 janvier 2019
Nombre de tomes: 
7 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 de poche
Traduction: 
Fabien Nabhan
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,65€
Rythme de parution: 
bimestriel

Avis

La couverture sensationnaliste du tome un a un côté très racoleur, qui nous laissant imaginer une histoire dramatique et épique dans nos sociétés actuelles… Et quand on découvre le héros auquel nous avons affaire, la surprise en sera d’autant plus grande

 

Nous voici aux côtés de Tetsuo, quarantenaire gaga de sa fille. Alors qu’il a toujours vécu honnêtement, sans histoires, quand un garçon touche un jour à un cheveu de sa fille, son courroux sera terrible et la sentence s’abat immédiatement.

Bref, nous voilà avec un Monsieur tout-le-monde qui vient de commettre un meurtre pour sauver sa fille d’un petit ami violent et abusif. C’est là qu’intervient, non pas le drame, mais tout le comique du manga. Notre héros a tout d’un froussard en apparence qui ne veut pas sortir des rangs, mais son calme et son pragmatisme hors du commun lui donne une assurance improbable dans sa volonté de caché le corps de sa victime. Fort de ses connaissances en criminologie grâce à sa passion pour les polars, il se lance bille-en-tête à tourner son acte en crime parfait.

Mauvaise pioche toutefois, il était impliqué dans la mafia et Tetsuo va devoir lutter contre une organisation pour protéger sa famille. Le décalage entre le côté couard de Tetsuo et son inventivité rend le manga très drôle. Il compte notamment sur ses capacités sociales dues à son métier de commercial pour tenter d’embobiner tout le monde. Cependant, il va surtout au fur et à mesure s’empêtrer dans des situations pas possibles. Sa fille Reika, un peu naïve n’y voit que du feu et Kasen son épouse, elle, est d’attaque pour l’aider et ne sera pas en reste; qui se ressemble s’assemble. Parallèlement, on découvre les personnages côté mafia qui ont droit aussi à un vrai travail sur leur personnalité. Cette dualité fait que le manga est intéressant à suivre et pour le moment, le scenario tient la route

Le dessin est à l’image de l’histoire: simple, sans artifice, avec des personnages qui pourraient être nos voisins (pour peu qu’on habite au Japon). Mais là des moments forts, l’auteur fait quelques coups d’éclats sur la mise en scène. L’ensemble est de qualité.

 

Un manga bien trippant, avec un héros à la fois terre-à-terre et à côté de ses pompes, pour une histoire à suspense aussi drôle que prenante. Dans le genre père a priori insignifiant qui devient une sorte de héros, vous pouvez pourquoi pas poursuivre avec Last Hero Inuyashiki.

 

Hanoko, deux tomes lus, le 01/05/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici