Murder Incarnation

Murder Incarnation

Titre original: 
Murder Incarnation
Genre: 
Thriller, psychologique, drame, horreur, fantastique
Éditeur original: 
Futabasha (prépublié dans Gekkan Action)
Éditeur français: 
Komikku éditions
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
2015 (le 25 juin)
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée souple brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
172
Prix: 
7,90€

Avis

Une tragédie humaine est si vite survenue. Une rancoeur intérieure, un accident brutal, une dépression nerveuse... Ces éléments du quotidien qui peuvent coûter la vie à un être cher alors qu'il aurait fallu parfois pas grand chose pour l'éviter, c'est vraiment trop bête hein? Eh bien sachez que ce n'est plus irréversible! Profitez des services de Mikuni Maya, qui propose ressusciter la personne décédée. Point de panique, son offre est accessible même aux plus modestes puisque la contrepartie ne réside pas en de l'argent. Non, il vous suffit juste de trois modiques meurtres de votre main en moins de vingt-quatre heures pour obtenir la chance de voir revivre celui ou celle que vous aimiez! Et vous disposez même du service annexe "disparition instantanée des cadavres" pour vous disculper. Magnifique hein?  

C'est dans cet état d'esprit que la jeune Maya se présente à des personnes en récent deuil et leur fait part de cette opportunité à ne pas rater. Et l'on se doute bien que cela sera propice à de sombres histoires pour ce thriller psychologique.
L'idée est très intéressante pas uniquement sur le fait de cette possibilité de résurrection à coup de meurtres mais surtout par le fait que les corps sont éliminés aussitôt. Les personnes à qui est proposé le marché se retrouvent seules face à leur conscience, sans avoir le poids de leur image morale dans la société pour les en dissuader. Cela ajoute une dimension toute autre à ce manga d'horreur qui révélera ainsi le côté sombre des personnes a priori normales et la tête sur les épaules. Pour ce tome un, Maya vise juste en choisissant ses clients, si on peut les nommer ainsi. Je serais curieuse de voir de ça donnerait si elle tombait sur des personnes hostiles à une telle violence. Va-t-elle les forcer, y aura-t-il un élément déclencheur particulier et exceptionnel? Évidemment demeure aussi le mystère autour de cette Maya et l'origine de son occulte pouvoir.
Cependant l'aspect le plus déroutant de ce manga reste le style graphique. Dès la couverture on a l'impression d'avoir affaire à de l'animation 3D en cell shading qui aurait été couchée sur papier, avec un character design similaire à celui de Knights of Sidonia. On retrouve ce rendu graphique très particulier où les personnages ressemblent à des poupées à l'expression assez figée. À ce niveau-là, ce rendu peut donner un charme un peu étrange au manga, étant donné le type d'histoire racontée. En revanche un défaut qui ressort très souvent dans cette technique d'animation et auquel ce manga, pourtant inanimé n'échappe pas: Les scènes en mouvement paraissent extrêmement artificielles et gelées dans l'action. L'intensité des scènes s'en trouve malheureusement fort amoindrie.
En fin de volume l'on voit effectivement que le manga est entièrement modélisé en 3D avant d'être capturé en images fixes pour constituer les planches. Je dois avouer que je trouve le résultat global plutôt laid et peu agréable à lire. Par chance, pas assez pour me freiner dans ma lecture. 

Murder Incarnation est un thriller psychologique et d'horreur qui accroche rapidement son lecteur. Les dessins pourront rebuter mais ce manga vaut le détour. 

Hanoko, un tome lu le 22/06/2015

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Murder Incarnation / Murder Incarnation (Seinen)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Commentaires

Portrait de Docteur Spider

chouette couverture en tout cas !

"Les hommes ont une femme, mais les femmes n'en ont pas." Proverbe féministe

Vous êtes ici