Mort Amoureux (Le)

Mort Amoureux (Le)

Titre original: 
Ito junji kyofu manga collection vol. 15: Shibito no Koiwazurai
Auteur(s): 
Genre: 
Horreur, drame, fantastique
Éditeur original: 
Asahi Sonorama
Éditeur français: 
Tonkam
Date de sortie originale: 
2001
Date de sortie en France: 
2013
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 (grand format)
Couverture: 
Souple, cartonnée, en relief
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
208
Prix: 
12,50€

Avis

« Pour mon plus grand bonheur, un nouveau recueil du célèbre Junji Ito a atterri dans nos contrées. Une fois encore, je n'ai pas été déçue.
Les quatre récits qui composent ce one-shot sont, pour une fois, liés. Intitulés « Nemuki » dans le magazine de prépublication en 1996, l'histoire nous entraîne dans une ville inquiétante, où la brume stagne en permanence. Là, les gens apprécient demander aux passants de leur prédire leur avenir amoureux, visage caché. Cela aurait pu rester un jeu à la mode, mais des jeunes femmes se suicident après avoir eu droit à une divination de la part d'un beau et mystérieux jeune homme. Ryûsuke revient dans la ville de son enfance au même moment. Accablé par des souvenirs douloureux, il décide de mener l'enquête. Comment va-t-il s'en sortir ? Va-t-il pouvoir protéger son amie Midori ?
Le scenario m'a vraiment emballée. Pour le coup, ce genre d'histoire pourrait véritablement arriver, avec tout ce qui existe niveau manipulation psychologique. Le mystérieux jeune homme est, pour le coup, vraiment mystérieux. On se demande jusqu'au bout les raisons de son influence malsaine et son lien avec notre héros Ryûsuke. Celui-ci est assez développé, son passé est intriqué aux évènements de la ville et il se sent responsable. Mais cette culpabilité va le conduire à faire des erreurs, comme il y a des années. La boucle est-elle bouclée ? Toujours est-il que la fin du one-shot est digne de l'ensemble des fins des histoires de cet auteur : il n'y a pas la place pour l'espoir, ou du moins l'hypothétique reste entier.
Le dessin est toujours aussi bon. Le ressenti des émotions est efficace, les effets dramatiques, frissonnants voire effrayants sont bel et bien là. Je ne vois pas quoi rajouter à cela, le coup de crayon de Junji Ito n'est plus à justifier.
Je reviens sur le côté réaliste de l'histoire. Même si certains éléments sont improbables, tout ce qui se passe pourrait arriver en vrai. J'apprécie vraiment cet aspect du Mort Amoureux. La folie est contagieuse et les personnages de ce manga sont pris dans le brouillard de cette ville comme dans une danse de Saint Guy. Un très bon point qui rejoint celui de la profondeur de la personnalité des protagonistes. Je suis conquise. » 

DDG, le 18/07/2013.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Commentaires

Portrait de Hanoko

Ce manga a été adapté en film
http://www.imdb.com/title/tt0450497/

Ninja Gaiden power :D

Portrait de dragon de givre

ah ben je savais pas ! cool ! je vais essayer de le regarder

Vous êtes ici