Monster Musume - Everyday Life with Monster Girls

Monster Musume - Everyday Life with Monster Girls

Titre original: 
Monster Musume no Iru Nichijou (モンスター娘のいる日常) - Everyday Life with Monster Girls
Auteur(s): 
Genre: 
Comédie, ecchi, fantastique, romance
Éditeur original: 
Tokuma Shoten (prépublié chez Comic Ryu)
Éditeur français: 
Ototo
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
2017 (le 3 novembre)
Nombre de tomes: 
13 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
160
Prix: 
7,99€

Avis

Monster Musume avait pas été porté à l'attention grâce à son adaptation animée sortie il y a deux ans. Il nous présentait une histoire coquine et loufoque et des créatures pulpeuses et fantastiques, autour d'un humain normal qui essaye tant bien que mal de gérer la situation et de canaliser les pulsions de chacune. Pas amatrice d'anime ecchi pour un sous, j'ai passé mon chemin sans m'y intéresser. Ayant eu une heure à tuer un soir, je suis passée lire un manga à Cultura et j'ai jeté mon dévolu le tome un de ce manga, fraîchement arrivé dans les bacs. J'ai vite vu que j'avais ben fait tantôt d'aller voir ailleurs.  

Monster Musume n'est ni plus ni moins qu'un prétexte à exhiber la poitrine de filles plantureuses, qui font se frotter au héros dans des situations qu'elle auront elle-même provoqué. Le tout sous couvert d'humour décalé avec le côté fantastique, supposé apporter du rire par une certaine absurdité entre l'humain banal et les créatures fantastiques qui ne voient pas les choses tout à fait comme lui. Les prétendues farces sont toutes navrantes, les personnages cliché, le scenario répétitif de A à Z et pas crédible une seconde. Si les rapports sexuels entre humains et être mythologies sont interdits, ne mettez pas ensemble deux candidats idéaux pour des coquineries. Oui, on s'en fiche de la crédibilité puisque le but est simplement l'ecchi, l'humour ne restant qu'un prétexte. Le manga aurait pu être drôle si les filles étaient vraiment des créatures monstrueuses et effrayantes, il y aurait eu alors un vrai décalage saugrenu et cocasse. Et encore, même ainsi, le concept du manga se serait probablement vite essoufflé. Il est possible de voir ce manga comme le renversement de clichés hentai où c'est une fille qui se retrouve prise par des créatures qui ont le pouvoir sur elle. Tout au mieux ça peut rendre l'idée du manga amusante en théorie car sur le papier, ça reste tout aussi relou à lire.
Le dessin est parfaitement à l'image de l'histoire. L'auteur dessine bien mais son style est très basique et ne nous marquera pas plus que ça. La seule originalité est donc le fait de dessiner des créatures mythologiques, mais la manière et la mise en scène, vous avez vu ce que j'en pense. Dans cette situation, j'ai peine à apprécier quelque qualité graphique au vu de ce qu'il représente dans ses pages. 

Une chose est sûre, le tome un de ce manga n'aura pas rempli l'heure que j'avais à tuer. Si vous voulez des manga vraiment drôle parlants d'être issus de milieux fantastiques dans un environnement contemporain réaliste, testez Gate - Au-delà de la porte ou l'anime Blood Blockade Battlefront (mais désolée, yaura pas de poitrines en gros plans toutes les deux pages). 

Hanoko, un tome lu le 21/12/2017

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici