MI8 - Fukujin, Mechanized Infantries 8-Fukujin

MI8 - Fukujin, Mechanized Infantries 8-Fukujin

Titre original: 
Kido Ryodan Hachifukujin
Auteur(s): 
Genre: 
Thriller, guerre, science-fiction
Éditeur original: 
Enterbrain
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2004
Date de sortie en France: 
2007 (le 22 Août)
Nombre de tomes: 
10 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (suspendu)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
9,95€
Rythme de parution: 
suspendu

Avis

"Visuellement, le manga est très beau. Déjà l'édition est très agréable avec l'illustration de la couverture qui se poursuit sur la reliure et la quatrième de couverture et qui semble être colorée à la peinture (à moins que la technologie me berne une fois de plus). Ensuite les planches du manga sont de toute beauté dans un style qui me rappelle un peu Dangoo. J'adore les expression des regards des personnages, elles sont très réussies. Même si les dessins sont encore perfectibles, l'auteur a fait un travail splendide qui illustre à merveille l'histoire contée. Une histoire qui ne laisse pas indifférent...
On assiste à l'entrainement d'adolescents principalement qui sont destinés à devenir des soldats. La psychologie des personnages y est très travaillée. Leur tempéramment est exacerbé du fait que l'on voit le contact entre des personnages au caractère très différent voire opposé, comme par exemple lorsque Wong et Nakarai déjeunent ensemble. L'une est du genre rebelle à refuser les ordres dès qu'ils ne lui plaisent pas tandis que l'autre ne se pose jamais de question et obéit simplement car elle a en retour de quoi vivre. On peut aussi citer le bref échange entre Natori et sa supérieure.
La suite mettra sûrement davantage l'accent sur les conflits et guerres, la fin du premier volume montre les personnages principaux sur le terrain. Et Dekopon, l'engin de combat, sera probablement lui aussi plus mis en scène. 

Un Seinen qui promet beaucoup, les prochains volumes offriront sans doute beaucoup de moments palpitants!" 

Hanoko, un tome lu, le 03/09/07

"MI8-Fukujin, quel nom à la fois étrange et mystérieux ! 

La couverture m'avait toujours rappellé Taiyo Matsumoto, période Gogo Monster, que le dessin des planches ne dément pas. Le style est très bon. Expressif, détaillé, un peu hirsute, on est très prêt des visages des personnages (plan raproché).  

Le tout est servi par une édition grand format qui est tout à l'honneur du coup de crayon de l'auteur. 

MI c'est pour Mechanized Infanteries. Du peu qu'on en a pu voir, ce sont des anti évangelion : à tête de pokéball, ils font plus penser à une peluche qu'à des robots. Bienvenu dans le futur ! Pour l'instant on n'en sait pas vraiment sur le contetxe, un conflit de guerre, et les trouffions de base ne le savent pas trop non plus. Qui est l'ennemi ? Les Etats-Unis, l'Europe, en un mot le bloc occidental. Et/ou bien la Chine, qui vient de s'attaquer au Japon ? Le manga continue sans temps mort son départ in medias res. Pas le temsp de réflechir.  

Nos petits soldats sont bien étranges, bien frappés en tout cas. L'usage de drogues n'arrange pas les choses à mon avis. On suit zizi le bigleux, jeune homme perdu, une chinoise maso, et une fille aux cheveux blancs, qui est là pour s'amuser. On suit leur entrainement, leur premier combat. c'ets prenant, car on fait connaissnace avec eux au fur et à mesure, chacun essayant de percer le mystère de l'autre. 

Mi8-Fukujin commence vraiment bien. Lecture très plaisante ! 

Docteur Spider, deux tomes lus, 16/04/08

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici