Marie-Antoinette - La jeunesse d'une reine -

Marie-Antoinette - La jeunesse d'une reine -

Titre original: 
Marie Antoinette (マリー・アントワネット)
Auteur(s): 
Genre: 
Historique, romance, drame
Éditeur original: 
Kodansha prépublié dans Morning)
Éditeur français: 
Glénat (collection Seinen)
Date de sortie originale: 
2016
Date de sortie en France: 
21 septembre 2016
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
196
Prix: 
9,15€

Avis

Marie-Antoinette demeure l'une des reines de France les plus connues, sans doute pour le contexte de révolution française. Soryo Fuyumi déjà pas mal expérimentée au manga historique avec Cesare - Il Creatore che ha distrutto, s'attaque à Marie-Antoinette, en partenariat direct avec le Château de Versailles pour l'épauler niveau documentation, rien que ça!  

Nous découvrons donc l'histoire de Marie Antoinette, de son départ de l'Autriche pur la France, jusqu'à ses fiançailles avec le roi et ses premiers pas dans la société française. Le manga est éminemment précis sur la reconstitution des décors et des tenues de personnages. Nous sommes éblouis de splendeur, rendue aussi possible par le trait tout à fit maîtrisé et fin de l'autrice. Chaque architecture, chaque dentelle de vêtement, rien n'est négligé. Les personnages aussi sont eux-mêmes très léchés. En revanche, Il se dégage quand même une forte sensation de froideur. Tous ces magnifiques décors nous paraissent austères et les cases sans fond paraissent faire ressortir le sentiment de solitude que ressent notre héroïne, qui peine à s'acclimater à son nouvel environnement.
Le volume se lit avec beaucoup de limpidité, il est intéressant de (re)découvrir les moeurs de cette haute société et l'on s'intéresse ici surtout à l'état d'esprit de Marie Antoinette et le futur Louis XVI, plus qu'à la situation politique/sociale du pays. Une manière plus intimiste d'aborder l'histoire, qui montre bien combien ils pouvaient être séparés du peuple. Mais ce duo se révèle assez vite attachant et quand on arrive au bout du volume, une grande frustration s'installe à l'idée que le manga se termine déjà. Quand j'avais commencé ma lecture, je n'avais pas remarqué qu'il s'agissait d'un one-shot, en créant cette fiche, j'ai même cru que les premiers sites d'information de manga que j'avais consultés s'étaient trompés en indiquant qu'un seul volume ^^'. Mais non, cela s'arrête bien là. Une choix regrettable tant ce manga montrait du potentiel. 

Un superbe manga donc, qui se finit trop tôt. Pour poursuivre sur la même époque, mais avec des protagonistes fort peu courants: Innocent

Hanoko, volume lu le 04/06/2018

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici