Magus of the Library

Magus of the Library

Titre original: 
Toshokan no Daimajutsushi (圕の大魔術師)
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, aventure
Éditeur original: 
Kodansha (prépublié dans good! Afternoon)
Éditeur français: 
Ki-oon (collection Kizuna)
Date de sortie originale: 
2017
Date de sortie en France: 
7 mars 2019
Nombre de tomes: 
3 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Traduction: 
Géraldine Oudin
Couverture: 
souple + jaquette parcheminée glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
240
Prix: 
7,90€

Résumé des tomes

Avis

Belle fait des émules! Embarquez dans cette aventure aux côtés de Shio, passionné de littérature et de ses histoires magiques et pleines d’aventure.

 

Magus of the Library narre comment un petit garçon démuni, mis à l’écart à cause de traits physiques détonnant avec les gens de son village, va un jour voir son destin bouleversé. Ne rêvant que de pouvoir lire encore et encore, quand des employées de la prestigieuse bibliothèque d’Afshak, sa vie va prendre un nouveau tournant.

Le premier tome sert d’introduction  ce que l’histoire sera vraiment ensuite. Il présent l’univers dans lequel évoluent les personnages, il chante les louanges de la lecture, il véhicule certaines valeurs qui vont au-delà des considérations marchandes et financières et prône l’accès libre et égal à la culture quelle que soit le statut des gens. Le début ne m’a pas passionnée, déjà parce que l’histoire met beaucoup de temps à s mettre en place. Le rythme est très posé, c’est un parti pris certes, mais on se demande où est-ce que le manga veut en venir, s’il y aura vraiment autre chose à raconter. Ensuite, les clichés présents m’ennuient un peu, concernant la discrimination que subit le pauvre petit héros. Bon c’est classique. Cependant, plusieurs autres atouts permettent de s’accrocher.

Déjà, la formidable qualité visuelle du manga. Les personnages sont très soignés mais surtout, certains paysages nous éblouirons de splendeur et de minutie. Je ne sais combien d’assistants renforcent le travail de l’auteur, mais ils accomplissent un formidable travail. Coup de cœur aussi pour les passages narrant des éléments de l’univers du manga prenant la forme de spectacles d’ombre. L’ambiance Moyen-Orient rajoute aussi une touche d’exotisme que j’apprécie. Ensuite, il est assez intéressant de découvrir les métiers liés à l’édition, même à l’ancienne. L’auteur nous décrit précisément les techniques de réparation d’anciens livres, ce qui donnent envie de se lancer dans des loisirs créatifs.

Et finalement, quelques éléments de fantastique font leur apparition, rappelant un peu ce que l’on pouvait voir dans Mystic Archives of Dantalian (The), qui parle d’ouvrages aux savoirs interdits conférant de dangereux pouvoirs. Le tome se termine sur une promesse d’aventure épique, pleine de magie et de combat qui invite à prolonger la lecture.

 

J’étais au départ mitigée sur ce manga en dépit de ses grandes qualités. Cependant, la fin du tome un incite vraiment à poursuivre. L’aventure arborera-t-elle des airs de Magi - The Labyrinth of Magic? À suivre de près!

 

Hanoko, tome un lu le 31/01/2019

 

Si vous en voulez encore, enchaînez avec Maître des Livres (Le) et Black Clover dans une moindre mesure, dont les personnages tirent en grande partie leurs pouvoirs de leur grimoire magique.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici