Love Instruction - How to become a seductor

Love Instruction - How to become a seductor

Titre original: 
Minamoto-kun Monogatari (源君物語)
Auteur(s): 
Genre: 
Humour, ecchi, romance, tranche de vie
Éditeur original: 
Shueisha (prépublié dans Shuukan Young Jump)
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2011
Date de sortie en France: 
2014 (le 22 octobre)
Nombre de tomes: 
9 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
5 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,99€
Rythme de parution: 
Trimestriel

Avis

Un étudiant se fait plus ou moins éjecter de chez lui par son père qui veut être tranquille chez lui avec sa nouvelle copine. Ils se retrouvent à loger chez sa tante, maître de conférence dans son université. Les deux semblaient normaux mais chacun se révèlera un cas. Tout d'abord, notre héros, Terumi Minamoto a toujours vécu dans le complexe de son visage trop efféminé qui lui a valu des brimades au collège, si bien qu'il a peur de filles. Alors que son entrée à la fac signe pour lui un nouveau départ où il se détermine à coucher un jour avec une fille, il va bénéficier d'un coach des plus impromptus : Fujiwara Kaoruko sa propre tante ! Cette dernière va lui inculquer toutes les ficelles pour faire sienne les femmes qu'il désire et tout cela, dans le cadre de son projet de recherche universitaire ! En effet, Kaoruko cherche à reproduire en grandeur nature toutes les romances narrées dans le célèbre Dit du Genji, référence dans le domaine de la littérature classique japonaise. Terumi devra donc obtenir la faveur de quatorze filles au profil très différent pour devenir le sujet d'étude de sa tante. Mais Kaoruko ne compte pas le lâcher dans la nature et le forcera plus ou moins à s'entraîner sur elle.  

Au cas où quelqu'un ait cherché midi à quatorze heures, n'ayez pas de doute. Sous ses devants de manga humoristique sur la psychologie féminine, le but principal de Love Instruction demeure de se rincer l'oeil sur les filles mises en scène. Leurs formes voluptueuses seront souvent mise au premier plan et les situations plus ou moins embarrassantes dans lesquelles se retrouvent le héros seront prétexte à du pelotage de poitrine.
Je n'ai pas éprouvé un grand intérêt pour ce manga. Non pas que je sois foncièrement contre le ecchi, mais ici le scenario est terriblement prévisible, aucune des scènes prétendument farfelues ne réussit à faire rire tant on s'y attend. Dans le genre cours de séduction humoristique le manga Yakuza Love Theory s'en sortait largement mieux. Pourtant dans Love Instruction, l'ajout de la quasi-parodie du Dit du Genji était une idée amusante, je ne l'ai pas lu donc ce doit être plus parlant pour le public japonais, néanmoins cette réinterprétation ne suffit pas à faire le manga. Ensuite, les personnages sont plats au possible, leur corps de bombasse ne pouvant faire tout le travail à lui seul. Leur psychologie n'a rien pour attiser notre curiosité tout comme leur personnalité qui est banale. Le dessin ira d'ailleurs parfaitement dans ce sens. Le style de l'auteur est assez passe-partout et aucun de ses character designs n'est marquant. À part peut-être celui de la tante mais je n'aime pas du tout le style poupée gonflée atemporelle, donc je ne le retiendrai pas en bien, dommage. Même en mettant de côté cette appréciation du style, le dessin n'est pas excellent, juste correct. Pas de quoi s'extasier.
Le seul détail qui m'a plu est l'intelligente introduction d'un regard critique de l'auteur sur les mangas de type Shôjo. Sans se moquer ni blâmer violemment, on sent que l'auteur adresse une petite boutade aux dessinatrices de Shôjo pour les illusions que se met Asahi Momozono après ses lectures de Shôjo quant à la gente masculine. Pour avoir lu pas mal de Shôjo romantiques, le bref portrait qu'en dresse l'auteur est à peine exagéré ;). Le fait que l'auteur soit une femme n'est sûrement pas anodin, peut-être caricature-t-elle elle-même ses propres lectures. 

Love Instruction a beau avoir l'air fun, le résultat se résume à de l'ecchi de base (en moins grande quantité que dans des manga vraiment Ecchi/Hentai). J'attends tout de même de voir ce que la suite donnera : si les personnages secondaires tels que Murakami ou Tsukiko prendront de l'importance et si les nouvelles cibles du héros qui a du pain sur la planche seront plus amusantes. 

Hanoko, un tome lu, le 30/11/2014

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Love Instruction - How to become a seductor / Minamoto-kun Monogatari (源君物語) (Seinen)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici