Lost Children

Lost Children

Titre original: 
Lost Children
Auteur(s): 
Genre: 
Drame, action, fantastique
Éditeur original: 
inédit
Éditeur français: 
Ki-oon (Collection Seinen)
Date de sortie en France: 
3 mai 2018
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,90€

Résumé des tomes

Avis

Deux enfants à la voie différente, l'un les armes à la main, l'autre participant à des rituels et vivant dans une certaine solitude. L'un se bat contre l'autorité, l'autre fait tout pour ne pas faire de vagues. Leur environnement hostile va chacun les mettre à rude épreuve avant peut-être que leur chemin se croise à nouveau... 

Ce premier volume sert surtout à introduire nos deux protagonistes et l'environnement dans lequel ils évoluent. On nous les présente chacun à leur tour, puis vient un flashback de leur passé commun. Ce choix narratif est plutôt judicieux, car il nous intéresse directement sur le sort de ces deux personnages. Il nous incite à vouloir poursuivre pour découvrir comment chacun en est arrivé à son sort actuel, qui semble bien loin de leur passé de petits chenapans joviaux.
On a aussi envie d'en savoir plus sur le royaume de Shardao et son histoire. L'autrice s'est considérablement documentée sur plusieurs pays d'Asie d'extrême orient. Ces influences ressortent assez dans l'ambiance du manga, les styles vestimentaires, les architectures, les coutumes... Mais on sent aussi une influence européenne par-ci par-là. Pour le moment, tout ça se marie assez bien, la seule chose qui dénote est la sensation que tout ne semble pas se passer à la même époque. Au début, au vu de l'équipement des révolutionnaires, on voit bien que cela se passe plutôt à une époque contemporaine. Pourtant dans la suite, on se croirait des décennies en arrière car on ne voit pas de véhicules notamment. À voir par la suite ce qu'il en sera vraiment.
En tout cas, même s'il s'agit du premier manga de Tomomi Sumiyama, on voit qu'elle n'est pas née des dernières pluies et qu'elle a fait des études artistiques auparavant. Le niveau est déjà excellent à tout point de vue, c'est très sympa à lire. 

Une phase d'exposition intéressante donc et visuellement déjà très aboutie. Affaire à suivre. 

Hanoko, un tome lu le 06/05/2018

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici