Lollypop or A Bullet (A)

Lollypop or A Bullet (A)

Titre original: 
Satou Kashi no Dangan wa Uchinukenai
Auteur(s): 
Genre: 
Thriller, drame, amitié
Éditeur original: 
Kadokawa
Éditeur français: 
Glénat
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2011 (le 16 février)
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
246
Prix: 
7,5€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

"Résolument un manga pas comme les autres.
Ce thriller psychologique met en scène deux collégiennes tourmentées, terriblement proches de nous. L'une est sombre, ne rêve que d'armée et dénigre le monde qui l'entoure. L'autre, fraîchement débarquée de Tokyo, a un comportement exubérant et des propos bizarres. Elle se dit être une sirène et ne souhaite être que l'amie de Nagisa, l'écolière désabusée. Toute l'histoire tourne autour de la psychologie de leur relation chaotique, elles qui s'attirent pour se repousser.
Agité dans un maelström de phrases philosophes et de moments dramatiques si proches du terrien lambda, le lecteur ne pourra qu'être séduit par A Lollypop or a Bullet, si toutefois il apprécie les manga complexes à lire et à saisir dans leur ensemble.
Le titre provient d'un aspect capital de la personnalité des deux héroïnes. Nagisa ne jure que par ce qu'elle appelle les "balles", ce que je traduirais par des instants vrais, non hypocrites. Umino, elle, passe son temps à "tirer des balles en sucre", soit à mentir et se mentir sur la véritable nature du monde et des hommes. Pourtant, à force d'être en contact avec elle, Nagisa va apprendre l'utilité de ses balles sucrées qu'elle exècre au plus haut point. Comme deux contraires s'attirent, Nagisa et Umino sont faites pour être des amies aussi torturées l'une que l'autre.
Graphiquement, c'est assez simple et tranchant. Tout l'effet du manga se trouve dans les trames et les ombrages, très judicieusement utilisés. Les héroïnes ne sont pas sans en rappeler d'autres, comme Maka de Soul Eater pour Nagisa. Niveau caractère cependant, je trouve les deux héroïnes plutôt inédites et bienvenues.
Un autre aspect intéressant du manga est la relation qu'entretiennent Nagisa et son frère. Hikkikomori (c'est-à-dire une personne qui refuse de quitter son logement), Tomohiko est beau, intelligent, philosophe et détaché de la notion de bien et de mal. Pour Nagisa, son frère est un dieu sur Terre, un être en deçà des problèmes humains. J'apprécie beaucoup ce personnage. Il semble déconnecté de tout et pourtant fait preuve de bons conseils pour sa soeur. La grande question est : pourquoi est-il devenu comme ça ? Le second tome y répondra peut-être.
En seulement deux tomes, je pense que ce Seinen très psychologique est indispensable pour tout adorateur des histoires torturées. Il change de l'ordinaire et m'a déjà conquise. Une perle." 

DDG, le 20/01/11

Seinen pour vous faire "psychoter" : Lamentations de l'Agneau (Les) ou encore MPD Psycho.

Dragon de givre

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici