Univers des Lady Snowblood

Lady Snowblood

Lady Snowblood

Titre original: 
Shurayukihime
Genre: 
vengence sanglante
Éditeur original: 
KoikeShoin Publishing
Éditeur français: 
Kana, coll Sensei
Date de sortie originale: 
1972
Date de sortie en France: 
23 Novembre 2007 - 29 Aout 2008
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
3
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
rigide
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
510
Prix: 
12,50€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

"Lady Snowblood a été présenté comme "le manga qui a inspiré Kill Bill", en plus il est scénarisé par un gars que j'adore : Kazue Koike, j'avais vraiment hâte de lire cette série !! 

Le manga commence par deux histoires de routine, pour présenter Lady Snowblood, profession : assassin. On lui donne des missions, elle se sert de ses charmes pour que ses adversaires baissent leur gardes, elle les tue.  

Yuki, l'héroïne, est née en prison, et va servir d'instrument pour la vengeance de sa mère, condamnée à perpétuité. 

A bien des égards, le manga fait penser à Lone Wolf and Cub : un parent et son enfant unis jusque dans la mort, des assassinats et autres coups fourrés, un style graphique dans le même style. Baby Cart 2 : L'enfant massacre devient "l'enfant du carnage guidé par la ligné sanglante de la vengeance". 

Mais comment la petite Yuki est-elle devenue ainsi ? Outre les motifs, on va la voir aussi s'entraîner : chez la reine des voleuse, chez un maître d'arme etc.  

Seuls quelques chapitres sur l'ensemble des trois volumes voient sa vengeance se concrétiser. Le reste du temps, elle rempli son rôle d'assassin pour 1000 yens (qui était une somme énorme pour l'époque). Ces missions sont parfois inégales (je pense aux "Habits blancs de la jeunesse" par exemple). 

La série ayant été prépubliée dans le Playboy japonais, on a droit à des belles scènes de saphisme ou des morts par cunnilingus, c'est assez impressionnant, même si c'est en définitive quasi gratuit.  

Le dessin est vraiment de qualité. Je ne sais pas quelle technique utilise l'auteur, mais je crois que c'est de l'encre de chine. L'auteur maîtrise en tout cas très bien son style. On s'en rend compte pour les scènes de nuit, avec les reflets de la lumière sur les vêtements par exemple. 

Lady Snowblood se lit tellement bien qu'on a du mal à se rendre compte qu'il est difficile pour elle de rencontrer des adversaires à sa hauteur, mais bon l'intérêt du manga n'est pas le résultat du combat mais tous les stratagèmes qu'elle utilise pour arriver à ses fins. 

En bonus du tome 1, Dionnet nous fait une présentation envoûtante dont il a le secret, dans le tome 2, on a droit à une analyse de l'oeuvre par Osamu Tanba, qui fait également des parallèles avec les adaptations ciné de l'époque. 

Le seul problème, c'est que la vengeance s'achève dans le tome 2. Quel intérêt de faire un tome 3 ?  

Une série vraiment prenante, grace à son scénario de qualité et son dessin envoûtant. Dommage que les problèmes soient si facilement résolus. Dans Kill Bill au moins, l'héroïne en bave vraiment." 

Docteur Spider,
Tome 1 : 31/08/08
Tome 2 : 05/09/08

"Après la fin marquée par le volume 2, je me suis regardé les films tiré de la série. Pour boucler la boucle, c'est avec curiosité que je m'apprête à lire ce volume 3 des aventures de notre assassin. 

Ce volume 3 est en fait une réunification de deux tomes, constituant "le livre de la résurrection". Vous suivez ? Lady Snowblood va partir en guerre contre les militaristes japonais. La toile de fond laisse un peu perplexe, mais c'est toujours autant sexy et ça massacre à tout va.  

Au final c'est une bonne petite suite."  

Docteur Spider, troisième tome lu, 01/11/09

Voir aussi Golgo13 - Choix des lecteurs

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici