Kuzuryû

Kuzuryû

Auteur(s): 
Genre: 
Historique, action
Éditeur original: 
Kadokawa shoten puis Shogakukan
Éditeur français: 
Kana
Date de sortie originale: 
1975
Date de sortie en France: 
2011
Nombre de tomes: 
3 (Japon) puis réédition en 1
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (one-shot)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
804

Avis

"Encore un manga trouvé à la bibliothèque municipale. Je ne cache pas que j'ai eu du mal à lire en entier.

Ce titre est assez contemplatif et obscur. La quête de vengeance de Kuzuryû le mène explorer les confins d'un Japon féodal en proie à la violence et à la misère. Lui qui a vu sa mère mourir sous ses yeux ne souhaite plus qu'à retrouver son assassin, mais également à exterminer le mal s'il le croise sur sa route. Pour ce faire, il use de la ruse, mais aussi de ses remèdes et poisons, ainsi que de ses talents de combattants, ayant été recueilli par un maître d'arts martiaux étant petit.

Ainsi donc, le manga nous propose à la fois des intrigues "politiques", des combats d'arts martiaux et de sabre, mais aussi quelques scènes de sexe. La plupart du temps, le rythme est lent voire molasson, sans qu'on ait vraiment l'impression que Kuzuryû avance dans sa quête. Beaucoup de gros pavés de texte parfois difficiles à saisir, avec une portée philosophique qui m'échappe... Même les combats paraissent de temps à autre mous et sans goût. Comme si la lassitude et la "blasitude" du héros transparaissait dans les pages et nous était transmise...

Le dessin n'aide pas vraiment dans le sens où il est vieillot et très terne. Pour le coup, on ressent bien le morne de l'époque japonaise où se déroule l'histoire. Le chara-design n'a rien de sensationnel, certains traits sont assez grossiers. Seules les femmes ont eu droit à un traitement de faveur, avec de jolies courbes et de beaux visages angéliques. Les scènes de sexe sont censurées mais sensuelles et s'inscrivent dans l'histoire de façon assez logique.

Difficile également de s'attacher au héros qui reste un homme taciturne et froid. Il mène sa barque sans chercher autre chose que servir ses objectifs et accessoirement aider quelques personnes en détresse contre une grosse somme d'argent. Il est intelligent, ne parle jamais pour ne rien dire, et ne fait confiance à personne. Bref, pas forcément envie de l'avoir à table.

En bref, un manga qui pourrait plaire à certains, mais qui ne m'a pas emballée."

 

DDG, le 05/07/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici