Univers des Kasane

Kasane - La Voleuse de Visage

Kasane - La Voleuse de Visage

Titre original: 
Kasane (累 (かさね)
Auteur(s): 
Genre: 
Drame, horreur, psychologique, tranche de vie, fantastique
Éditeur original: 
Kodansha (prépublié dans Evening)
Éditeur français: 
Ki-oon (collection seinen)
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
2016 (le 28 janvier)
Nombre de tomes: 
14 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
14
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Traduction: 
Sébastien Ludmann
Couverture: 
Souple + jaquette glacée mat
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,65€
Rythme de parution: 
bimestriel

Avis

Sa mère était une étoile étincelante, elle est en est un grain de poussière. Son physique repoussant la condamne à une vie de morosité. Toutefois, sa mère lui a légué bien plus qu'elle ne l'imaginait: le moyen de s'emparer temporairement du visage d'un autre pour l'échanger avec le sien.
Kasane est un manga assez hétéroclite tant il mêle plusieurs genres sans pour autant que l'un prédomine vraiment. Si on devait en nommer un tout de même, je choisirais l'aspect psychologique pour tout le travail fait sur les états d'esprits de Kasane, selon les situations auxquelles elle se retrouve confrontée à cause de ce qui s'impose comme une fatalité à ses yeux, son physique.
Ensuite le côté horreur demeure très fort pour la nature terriblement effrayante du pouvoir de Kasane, que toute la mise en scène met en exergue. Elle installe très vite la crainte des conséquences qu'aura son utilisation et toutes les inconnues sur son fonctionnement. Le style graphique convient parfaitement au récit: il exacerbe la beauté des camarades de Kasane dont les traits auront quelque chose de Tezukien et à l'inverse, il exagère les traits monstrueux de Kasane, chose que j'aurais trouvée trop caricaturale et regrettable dans un autre contexte, mais qui ici accentue bien le genre horrifique du manga.
Kasane c'est aussi un portrait de la préadolescence qui est tiré, avec tous les tourments et les aléas qui accompagnent cette portion de l'existence. Inexorablement, le problème de l'Ijime sera le moteur des mesures extrêmes que prendra Kasane pour s'en sortir. Elle ne semble pas avoir d'autre échappatoire car elle ne trouve aucun réconfort du côté familial, vivant avec une tante aussi dédaigneuse qu'hypocrite.
Dans Kasane il est bien évidemment question du regard des autres, de l'image que l'on renvoie de soi et du rejet de sa propre personne. Ce qui sort vraiment de l'ordinaire est que Kasane ne volera pas forcément le visage d'une autre uniquement par vengeance. Elle le fait aussi par un mélange de désir et d'admiration, ce qui donne une épaisseur au personnage, loin de marcher vers un chemin de haine totale envers ce monde malgré sa solitude.
Kasane évoque tout le terrible engrenage du monde de la Jet Set où le paraître prévaut sur tout. Il n'est bien sûr pas anodin que ce soit un rouge à lèvre qui offre à Kasane une porte de sortie à son apparence tant détestée. Comment ne pas établir le parallèle avec le fait que les acteurs puissent toujours porter un masque de poudre. Qui n'a jamais été choqué de voir la différence entre le visage d'une actrice maquillée puis au naturel, entre chirurgie esthétique et faciès d'origine. Un manga qui pose la question de savoir ce que l'on serait prêt à faire pour briller. 

Kasane est un manga qui traite d'une multitude de problèmes de société, assez courante dans les oeuvres (aussi bien en manga que dans d'autres media) mais qui possède ici un traitement percutant. Le tout sans se perdre ni paraître éparpillé. Voyons si la suite garde ce bon équilibre entre drames et frissons. 

Hanoko, un tome lu, le 24/01/2016

Dans un ton plus léger, vous pouvez lire aussi Yamato Nadeshiko

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Kasane - La Voleuse de Visage / Kasane (累 (かさね) (Seinen)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici