Issak

Issak

Titre original: 
Issak - イサック
Genre: 
Historique, action, drame, aventure
Éditeur original: 
Kodansha (prépublié dans Afternoon)
Éditeur français: 
Ki-oon (collection Seinen)
Date de sortie originale: 
2017
Date de sortie en France: 
2018 (le 8 mars)
Nombre de tomes: 
5 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
5 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Traduction: 
Géraldine Oudin
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
216
Prix: 
7,90€
Rythme de parution: 
Selon parution japonaise

Résumé des tomes

Avis

On sait que le Japon a très longtemps été très replié sur lui-même. Un seul pays avait réussi à tisser de vrais liens avec le Japon au Moyen-Âge, les Pays-Bas. On pense que seuls des Hollandais s'étaient rendus au Japon, mais ce manga traite d'un sujet peu connu, celui de japonais qui ont quitté le pays pour s'engager à l'étranger en tant que mercenaires. Issak nous propose de suivre le parcours de l'un d'eux. 

Ce manga s'annonce très intéressant pour nous faire découvrir au travers d'une fiction, un pan de l'histoire peu connu. Le dessinateur dit ne jamais avoir dessiné de mangas dans un contexte historique guerre et armées, mais pour une première, il s'en sort très bien. La remise en contexte est bien faite et très crédible. Dans son style, on remarque que l'utilisation des trames demeure très réduit, il dessine apparemment tout à la main et son trait est un peu épais. Cela peut paraître fouillis au départ, mais en fin de compte, les pages demeurent assez lisibles dans leur ensemble. Il a également un excellent coup de crayon, les personnages sont dessinés avec beaucoup d'habileté.
Côté histoire, pour le moment c'est assez difficile de se prononcer. Le premier tome met surtout en scène des batailles auxquelles participe notre héros. On connaît les grandes lignes, mais pas encore le rôle que joueront les autres personnages présentés. D'autant que pour le moment, ils servent plus de faire-valoir du héros qu'autre chose, où l'on beaucoup vante ses talents guerriers. Cependant, le manga donne bien envie de découvrir le passé du héros, pourquoi son maître a été tué, qui est ce mystérieux tueur etc. J'espère aussi que nous en apprendrons plus sur la relation Pays-Bas/Japon et pourquoi la mise en scène d'autres mercenaires japonais et leurs raisons d'être partis de chez eux. 

Un tome un bon, mais peut mieux faire. Néanmoins, son sujet a de quoi interpeler et inciter à poursuivre la lecture. 

Hanoko, un tome lu le 09/03/2018

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici