Isolated zone (The) - Shinku Chitai

Isolated zone (The) - Shinku Chitai

Titre original: 
Isolated zone (The) - Shinku Chitai
Auteur(s): 
Genre: 
Drame, suspense
Éditeur original: 
Inédit au Japon (Doujinshi)
Éditeur français: 
Éditions H2T
Date de sortie en France: 
mai 2017 en prépublication - 12 décembre 2018 en tome relié
Nombre de tomes sortis en France: 
3 (en cours, 8 de prévus)
Nombre d'éditions en France: 
1
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,95€
Rythme de parution: 
Bimestriel

Avis

Pour la petite histoire, l’autrice avait commencé ce manga avant de devenir professionnelle, en publication amateur. Cela remonte donc aux années 80. Après, elle est effectivement devenue mangaka professionnelle mais n’avait jamais officialisé ce manga. Un partenariat avec les éditions H2T lui en donnera l’occasion, directement sur le sol français 

 

Nous découvrons donc une histoire de catastrophe liée à la diffusion d’une arme bactériologique dans une région du Japon. Le gouvernement décide de sacrifier la zone la plus infectée et y confinent les habitants. Livrés à eux-mêmes, ils luttent pour leur survie, quitte à s’entre-tuer. Dans cette zone de quarantaine, un groupe de jeunes se sert les coudes pour s’en sortir.

Un scenario assez classique mais trouve quand même tout sa pertinence aujourd'hui encore. Le manga commence sur l’introduction du scientifique en charge du projet de l’arme et laisse entendre qu’il serait responsable du tragique événement. Nous sommes donc curieux d’en apprendre plus.

Ensuite, les années plus tard, nous voici projetés dans le rude quotidien des survivants coincés en plein cœur de l’origine de la contamination. Le scenario ne fait pas de concession, trouver de quoi vivre et se protéger des autres requiert de la cruauté. Tetsu et les siens en ont bien conscience et ne font pas de quartier. Ou presque. Ils vont sauver une jeune femme qui était rudoyée par un groupe d’hommes.

Les personnages pour le moment sont un peu cliché mais à ce stade de l’histoire, ils sont encore assez peu développés, à voir comment ils évolueront dans ce milieu hostile. Mais j’apprécie ce côté survie qui fait penser à du Walking Dead (pas pour les zombis mais le côté combats entre différents clans de personnes je dirais). Et ce principe ne peut que rappeler aujourd’hui le tristement célèbre Fukushima. Et parmi d'autres œuvres plus récentes, nous pouvons citer aussi Coppelion ou encore Tokyo Magnitude 8.

On sent que l’autrice a débuté à une autre génération, son style old school transparaît tout de suite. Cependant, c’est aussi ce qui fait le charme du manga, qui tranche pas mal avec ce que l’on voit couramment aujourd’hui. Le dessin n’est pas excellent, mais le niveau est correct. Je serais curieuse de savoir s’il s’agit de ses planches originales où si elle les a redessinées pour cette publication, presque trente après avoir initié cette histoire. Quand on voit la couverture du tome, on observe que le style s’éloigne quand même pas mal des planches et correspond davantage à ce qui se fait maintenant; je me pose la question sur cette publication.

 

Un manga qui commence de manière classique qui s’annonce assez bon.

 

Hanoko, cinq chapitres lus le 10/04/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici