Isabella Bird, Femme exploratrice

Isabella Bird, Femme exploratrice

Titre original: 
Fushigi no Kuni no Bird (ふしぎの国のバード)
Auteur(s): 
Genre: 
Historique, aventure, tranche de vie
Éditeur original: 
Enterbrain (prépubié dans Harta)
Éditeur français: 
Ki-oon (collection Kizuna)
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
2017 (le 12 octobre)
Nombre de tomes: 
3 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
240
Prix: 
7,90€

Avis

Le Japon traditionnel. Avec tous les mangas que l'on peut lire dans cet univers, on s'y habitue beaucoup et on n'aurait presque plus de surprises. Taiga Sassa propose de redécouvrir son propre pays à travers le regard neuf d'une exploratrice anglaise, plus d'un siècle auparavant, qui veut parcourir ce pays encore fort peu connu. 

Nous voici donc en route pour la traversée du Japon, sous un angle historique, social et avec une volonté d'authenticité pour représenter ce pays. Notre Isabella est une femme vertueuse, qui a soif de connaissance et qui n'a pas froid aux yeux. Elle fait tout pour s'imprégner de la culture locale et en apprendre le plus possible, toujours avec respect. Pas de seigneur ou autre personne influente, On s'attache beaucoup au quotidien des gens du peuple, de choses triviales tout comme de grandes étapes de la vie. C'est amusant de voir les japonais comme des gens un peu délurés et par moment sans gêne, et non pas l'image qu'on peut avoir d'eux aujourd'hui, c'est-à-dire un tempérament à ne pas sortir du lot, s'intégrer à la société et brimer son individualité. D'autres étrangers sont déjà installés sur place, et elle devra composer avec des gens tantôt très serviables et amicaux, tantôt hypocrites et arrogants. Le manga comporte aussi un bon nombre de moments d'humour, grâce en partie à notre héroïne, ultra émotive qui s'en donne à coeur joie et parfois en voit des vertes et des pas mûres! L'histoire est donc sympathique à suivre; d'ailleurs, la démarche d'un tel manga correspond parfaitement à la volonté du Japon de promouvoir à l'étranger sa culture et le tourisme en sein depuis ces dernières années (bon nombre de mes connaissances y sont allées pour la première fois). Mais je suis vraiment pressée d'arriver à l'île des Aïnu, peuple dont on ne sait pas grand-chose chez nous et un sujet qui est encore assez tabou au Japon.
Pour le moment, le manga nous en dit assez peu sur nos deux héros. Si on ne connaît pas l'histoire d'Isabella Bird, une figure historique, on se demande comment elle a pu avoir l'occasion de partir ainsi à l'aventure à travers le monde. Et pour son guide-interprète, d'où lui vient son air perpétuellement blasé. Mais j'imagine que tous ces éléments seront distillés dans les chapitres à venir.
Je n'ai pas trouvé d'information quant aux éventuelles précédentes oeuvres de l'auteur. En tout cas, il nous sert de très bons dessins, le détail pour replacer l'environnement ne manque pas et le dynamisme des pages illustre à merveille l'enthousiasme d'Isabella. En revanche, on remarque une évolution graphique entre visible dès la fin du tome un. Les visages deviennent légèrement moins détaillés, voire moins soignés. Peut-être l'auteur se cherche-t-il encore un peu? 

Au vu du type d'histoire et de style graphique, Isabella Bird, Femme Exploratrice me semble un émule de Bride Stories. Un manga à suivre de près et qui sait, peut-être aurons-nous d'autres version manga de récits de ses autres voyages ;). 

Hanoko, un tome lu le 10/10/2017

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici