Immortal Hounds

Immortal Hounds

Titre original: 
Shinazu no Ryouken (不死の猟犬)
Auteur(s): 
Genre: 
Action, science-fiction, romance, fantastique
Éditeur original: 
Enterbrain (prépublié dans Harta)
Éditeur français: 
Ki-oon (collection Seinen)
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
2016 (le 13 octobre)
Nombre de tomes: 
4 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
206
Prix: 
7,90€

Avis

Insolite coïncidence, j'ai eu un petit débat il y a peu avec des amis sur les conséquences à l'échelle mondiale si les humains devenaient immortels. Ce manga Immortal Hounds tombe à point nommé. 

Immortal Hounds, c'est un Japon où les personnes mortelles occupent une part très marginale de la population et sont vues comme une peste à éradiquer. Nous suivons une unité spéciale de police chargée de traquer ces personnes. Face à eux, un groupuscule de femmes inconnues surnommées "ex-filtreuses" leur met sérieusement des bâtons dans les roues.
Ce tome un est très axé grosse baston bien bourrine, enquête et complot. On découvre des personnages classiques mais un minimum charismatiques pour nous intéresser à eux. Le scenario s'avère assez bon mais clairement, c'est beaucoup plus le fonctionnement d'une telle société et le contexte géopolitique qui m'interpelle.
Si plus personne ne meurt de maladie, d'accident ou autre, y-a-t-il assez de ressources sur Terre pour alimenter les populations? Des réglementations spécifiques concernant la natalité ont-elles été instaurées pour limiter la croissance de la population? Dans ce manga, on constate aussi que les notions relatives à la santé sont inconnues des gens immortels, l'industrie pharmaceutique n'existe-elle donc plus du tout? Le rapport à la vie y est très déroutant. Les gens rejettent la mortalité de tout leur coeur et exècrent les personnes incapables de se régénérer qui pourraient les infecter. Cependant ils n'hésitent pas à se suicider ou se faire tuer pour se débarrasser instantanément du moindre rhume. Ils ont donc à la foi un fort attachement à la vie mais n'y accordent pas du tout la même valeur que les gens mortels. Bien sûr on se demande aussi comment un tel monde a-t-il pu voir le jour, d'ailleurs les personnages eux-mêmes en savent très peu.
Mille et une questions me viennent en tête en pensant à un tel univers. Dans cette optique j'éprouve bien plus d'intérêt à découvrir le mode de fonctionnement de tout ça plutôt que les enquêtes de Kenzaki et son équipe. Toutefois, les deux étant forcément liés, je souhaite tout de même en connaître la suite. Le dessin est excellent. L'auteur a un trait maîtrisé et fin qui est fort plaisant à voir sur chaque page. En revanche bémol pour les combats qui sont fouillis à souhaits. On a un peu de mal à suivre ce qu'il se passe en détail, on se contente de voir que ça pète de partout. Il faudrait aussi que les japonais arrêtent un peu avec leur fantasme sur l'uniforme de lycéenne (quelque chose qui m'a toujours échappé), Rin a l'air ridicule avec sa jupette et son col marin, d'autant qu'elle n'est pas lycéenne. Petit coup de coeur pour les courtes séquences d'émissions télévisées entre deux chapitres qui nous proposent des sortes de didacticiels de propagande sur comment repérer un vecteur pour s'en prémunir. Leur humour noir fait bien rire! 

Immortal Hound m'intéresse plus pour son contexte que l'aventure narrée, toutefois, il demeure un très bon manga au concept hors normes! 

Hanoko, un tome lu, le 22/10/2016

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici