Île Panorama (L')

Île Panorama (L')

Titre original: 
Panorama Toukitan
Auteur(s): 
Genre: 
Drame, historique, psychologique
Éditeur original: 
Enterbrain
Éditeur français: 
Sakka Auteur (Casterman)
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
avril 2010
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
cartonnée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
280
Prix: 
13,50€

Avis

"Pourquoi ne pas y avoir penser avant ? Maruo Sueihiro (Jeune fille aux camélias (La)) un des maîtres du manga de l'étrange, adapte un roman d'Edogawa Ranpo (1894-1965), le roi du macabre. J'ai toujours été attiré par ce second auteur, mais n'ait eu l'occasion que de voir des adaptions en manga ou films de ses oeuvres (Nouvelles de Littérature Japonaise, Bête aveugle (La)). Que va donner cette monture ? 

Tout d'abord un beau volume de 280 pages, dans une édition de qualité, avec une couverture agréable au touché, quelques pages couleurs... 

Ensuite, une bonne histoire : le personnage principal est un romancier fan d'Allan Edgar Poe. Celui-ci va profiter de la mort d'un ancien ami de la fac millionnaire qui lui ressemblait comme deux gouttes d'eau, pour se faire passer pour lui et réaliser son rêve : mettre au point une île paradisiaque, L'île panorama.  

Ainsi notre héros devra se faire passer pour mort, réussir à usurper la place de l'autre, sans se faire griller par les anciens associés du millionnaire, ni par sa femme, et réussir à juguler ses pulsions de mort sans devenir fou pour autant face à ce projet démentiel. C'est les 100 premières pages de l'histoire. Certains passages auraient gagné à être développé, notamment la façon dont le romancier "se suicide" (Le roman original ets donc à lire). Les 180 pages suivantes sont consacrées à la construction et surtout à la visite de l'île, nous présentant des "tableaux" tous plus extraordinaires les uns que les autres (pour les personnages).  

Pour le lecteur effectivement le dessin est de grande qualité, et la narartion permet de faire passer le message : nous sommes en face d'illusions d'optiques. En tout état de cause le dessin est précis et réaliste, fourmille de détails, fait bien passer les émotions.  

Cette île paradisiaque est d'abord montrée comme un lieu de total amusement (parc d'attraction animé par un troupe de cirque) pour ensuite mettre en avant sa débauche de sexe et de plaisir charnels. Il y va avant tout du plaisir des yeux, il y a peu de texte, dans cette partie, ça se lit très vite. On regrettera que la fin soit un poil trop rapide.  

Au final, Maruo Seichiro propose une chouette promenade sur L'île panorama." 

Docteur Spider, 14/04/10

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici