Île Errante (L')

Île Errante (L')

Titre original: 
Bouken Erekite Tou (冒険エレキテ島)
Auteur(s): 
Genre: 
Tranche de vie, mystère, aventure
Éditeur original: 
Kodansha (prépublié dans Afternoon)
Éditeur français: 
Ki-oon (collection Latitudes)
Date de sortie originale: 
2010
Date de sortie en France: 
2017 (le 7 septembre)
Nombre de tomes: 
2 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 grand format
Couverture: 
Souple, glacée avec rabats
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
15€

Avis

Une jeune femme exerce un métier peu commun: livreuse de courrier par avion. Sa flamme lui vient de son grand-père qui lui a beaucoup appris. Quand celui-ci trépasse, elle va s'occuper de ses affaires et apprendre l'existence de la mystérieuse île Electreceit, une île mouvante en mer. Alors que beaucoup remettent en cause la véracité du fait, Mikura ne connaîtra de repos qu'après en avoir eu le cœur, peu importe le temps que ça prendra. 

Dans ce manga, on découvre d'abord un quotidien, un train de vie atypique. Très loin des buildings, du stress des bureaux, des milieux industriels, c'est une ville humaine, où les gens se connaissent bien et vivent en véritable communauté, peu importe l'âge. Un havre de paix qui présente une ambiance chaleureuse dans laquelle on aime voir les personnages évoluer. Ces derniers sont tous pétillants et bon vivant, parfaitement dans le contexte. On ne peut pas parler de psychologie intéressante puisqu''à part l'héroïne, on ne les voit que par-ci par-là. Mais ils demeurent sympathiques.
Ensuite, l'intrigue rappelle certains mystères dans le monde qui demeurent encore inexpliqués, comme le Triangle des Bermudes. Cette île errante pourrait tout à fait en faire partie et montre que l'humanité aurait encore tellement à découvrir. Et ce sont parfois des coïncidences à petite échelle, loin des institutions scientifiques que certaines choses sont révélées. Quelle est donc cette île? Le premier tome reste pour le moment très mystérieux sur Electreceit et son rapport avec Brian, le grand-mère de Mikura. Il sert surtout à introduire l'héroïne et la quête qu'elle suivra. On ne sera pas forcément happé tout de suite, mais l'envie de connaître la suite apparaît quand même.
Les dessins sont très chouette. Très vivants, à l'image de l'ambiance, j'adore la profusion de détails dans les environnements. Ce côté désordonné et encombrant qui tranche avec la rigueur des milieux urbains. L'expressivité des personnages est au rendez-vous. Le niveau me semble un peu inégal d'une case à l'autre, mais c'est aussi la spontanéité du trait de l'auteur qui le veut. Seul détail, le chat, Endeavour, qui a un air de psychopathe sorti de Journal des Chats de Junji Ito (Le). En outre, on remarquera que l'auteur se fait plaisir à dessiner son héroïne souvent court-vêtue, sans réelle raison :p. Mais fort heureusement, pas d'ecchi. 

Un premier tome d'exposition plutôt engageant pour l'ïle Errante et son scenario Cool-Raoul. 

Hanoko, un tome lu le 06/09/2017

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici