Ikigami - Préavis de Mort

Ikigami - Préavis de Mort

Titre original: 
Ikigami
Auteur(s): 
Genre: 
Drame, suspense
Éditeur original: 
Shogakukan
Éditeur français: 
Asuka
Date de sortie originale: 
2005
Date de sortie en France: 
2009
Nombre de tomes: 
10 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
10
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
190
Prix: 
7,95€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

"J'ai eu l'occasion d'avoir dans les mains le premier chapitre de cette étonnante série. Dans la lignée des Death Note, la population se voit vivre dans l'expectative d'une mort hypothétique. L'idée est plutôt bonne, elle fait assez flipper dans le sens où cela pourrait très bien être mis en place par un gouvernement véreux. On suit dans cette série la vie de Fugimoto, un livreur. Sa mission est de livrer une carte, l'Ikigami, à chaque personne se voyant mourir prochainement de l'injection. Ces malchanceux ont alors le droit de lire sur cette carte l'heure à laquelle ils vont mourir. J'ignore comment les dites personnes réagissent, mais cela doit être dur d'être ce livreur de mauvaises nouvelles. Une histoire qui commence donc bien et à suivre avec attention.
Graphiquement, c'est très beau, j'admire les détails des visages de près et les décors. L'ombrage est excellent, le tout est dessiné dans une maturité presque malsaine. C'est réaliste, on plonge donc encore mieux dans cet inquiétant univers.  

Je n'ai pas grand-chose à dire de plus si ce n'est « suivez attentivement cette série, elle pourrait bien faire des vagues »." 

Dans la même optique, retrouvez l'excellent Battle Royale

Dragon de Givre, le 3/02/09, deux chapitres lus

"Il n'y a qu'un mot pour définir Ikigami: flippant! 

On plonge dans un Japon où à la maternelle on injecte un "vaccin" à tous les enfants et dans une seringue sur mille se trouve une capsule qui fait mourir l'individu dans un temps donné! Pardonnez-moi l'expression mais "c'est un truc de malade"! 

Pour l'histoire, le manga se divise en plusieurs chapitres et chaque chapitre correspond à la mort d'un individu. On ne peut pas vraiment dire qu'il y ait un personnage principal. En fait, le manga semble s'axer sur Fugimoto qui est une sorte de livreur! Et quel livreur! Il est en effet chargé de remettre un préavis de décès 24 heures avant l'heure fatidique! Pourtant, même s'il est le facteur déclencheur des évènements, de mon point de vue, le personnage principal est plutôt la personne qui apprend qu'elle va mourir dans 24 heures! Suite à ça, deux options: soit on profite un maximum de ces 24 heures qui nous sont imparties, soit on se venge pour ce qu'un tel nous aurait fait subir.  

Côté dessin, je l'ai trouvé très travaillé. Surtout au niveau des expressions du visage... Quand les personnages apprennent qu'ils vont mourir leur réaction et leur visage sont criants de réalisme. 

Certes, ce manga peut faire penser à Death Note mais il est beaucoup plus prenant à mon sens. ça nous amène quand même à pas mal de réflexion sur le sens de la vie... 

En bref, un manga qui en vaut vraiment le peine!" 

Lalie, un tome lu 28 mars 2009

"Moi aussi j'ai lu Ikigami, plus précisément le tome 1, qui nous raconte deux histoires. Le but est de nous montrer les dernières 24 heures d'un condamné à mort à l'air libre. On se retrouve donc avec des profils différents.
La personne à couverture, chargée d'annoncer les mauvaises nouvelles est ainsi presque un personnage secondaire, que l'on suit cependant dans l'apprentissage de son métier. En tant que fonctionnaire, il se pose quelques questions. Du coup j'ai quand même trouvé l'univers décrit très intéressant, un espèce de "fascisme soft" comme certain disent.
Personnellement je m'attendais à quelque chose de plus fort, finalement c'est juste un Seinen de bon aloi. Faut voir comment la série évolue." 

Docteur Spider, un tome lu, 04/01/10
Tome 2 : 18/01/10

Notez l'existence d'un film ou d'un drama adapté du manga.
Retrouvez l'épisode pilote de ce manga publié dans le volume de Kyo-ichi.

lalie870

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici