Ichi the Killer

Ichi the Killer

Titre original: 
Koroshiya Ichi
Auteur(s): 
Genre: 
Yakusa Gore
Éditeur original: 
Shogakukan (Weekly Young Sunday)
Éditeur français: 
Tonkam
Date de sortie originale: 
1998
Date de sortie en France: 
2011 (23 mars)
Nombre de tomes: 
10 (Terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
10 (Terminé)
Nombre d'éditions en France: 
1
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
220
Prix: 
7,99€

Avis

"Au début je me demandais pourquoi un coup ça s'appellait Koroshiya 1, un autre Koroshiya Ichi, et puis en prenant le soin d'y réfléchir, je me suis souvenu qu'en japonais, "un" ça se dit "ichi".
Si j'ai voulu lire ce manga, c'est parce qu'il a été adapté par Takashi Miike au cinéma, qu'en lisant le résumé en diagonale, le mot yakusa a fait mouche, et juste avant de commencer ma lecture j'ai vu que cette série était l'oeuvre du mangaka à qui l'on devait Homunculus que j'ai bien apprécié. 

 

 

Ichi est donc le nom de code du tueur de notre histoire. Mais il est un peu au second plan comparé au chef yakusa qui est à sa recherche, qui est aussi un tueur en fait. C'est lui le personnage le plus intéressant car il a une dégaine hallucinante, et c'est un psychopathe bien comme il faut, les autres aussi sont malsains mais lui c'est le must, et c'est ce personnage là qu'on voit le plus au fil des tomes. Il cherche d'abord à savoir ce qu'est devenu son boss, et une fois qu'il a compris ce qu'il en était, il veut mettre la main sur les "acolytes" d'Ichi, enfin sur Ichi avant tout. On attend avec impatience leur confrontation, en se doutant qu'elle devrait survenir à la fin de l'histoire, le grand final en somme. 

 

 

 

Chaque tome contient son lot de scènes chocs, et plus ça va moins ça devient soutenable. A réserver aux lecteurs très matures ! Le problème c'est que c'est à peu près le seul intérêt de cette série, à savoir à quelle scène de torture on va encore assister =) Parce que c'est vraiment des scènes d'anthologie. Et non seulement sur un plan narratif c'est bon, mais une fois dessiné c'est du tout bon, c'est vraiment bien rendu ses gerbes de sang, des bouts de chaires découpées, ces coups de savates etc.
A part ça il y a un réel suspens, car on a des hommes traqués qui essayent de tuer leurs poursuivants sans mourir en retour, et parfois ça se joue à pas grand chose. Il y a donc une bonne dose de suspens. 

 

 

 

Le problème c'est le personnage d'Ichi qui est absolument insupportable, avec sa gueule de petit merdeux, qui se faisait tabasser et qui a toujours une mentalité de victime. Mais bon ça a fait surgir un côté psychopathe qui donne du piquant au récit, car on est proche du dédoublement de personnalité. 

A réserver aux lecteurs qui vont pouvoir s'identifier aux psychopathes de ce manga, à savoir des mecs qui prennent leur pied devant la douleur (ou en la subissant), et je suis sûr qu'ils sont nombreux

C'est vraiment gloque et j'ai vraiment apprécié.  

Docteur Spider, 30/10/05

Pour d'autres scènes bien gores mais cultes, avec en plus un scénario costaud : MPD Psycho.
Et je pense qu'il faut également faire référence à Battle Royale pour le gore là aussi et Old Boy je ne sais pas trop pourquoi, peut-être pour l'aspect chasse à l'homme, et "qui est derrière tout ça ?"

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici