I am a Hero

I am a Hero

Titre original: 
I am a Hero
Auteur(s): 
Genre: 
Horreur, aventure, psychologie
Éditeur original: 
Shogakukan (prépublié dans Big Comic Spirits)
Éditeur français: 
Kana
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2012
Nombre de tomes: 
20 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
16 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
190
Prix: 
7,45€

Résumé des tomes

Avis

"Ce manga était parmi ceux dont j'attendais vivement la sortie. Je n'ai pas été déçue.
Les zombies sont un thème assez récurrent quel que soit le support (jeux vidéo, films, livres...). Niveau manga, on avait déjà le tordant Highschool of the Dead et le fantastique Reiko the zombie shop. Nous avons maintenant I am a Hero, présentant le zombie comme une véritable menace peu source au rire et à la débauche de petites culottes.
Vous allez me dire, "oui mais une histoire de zombies, c'est toujours pareil : ils arrivent, mangent tout le monde et se multiplient". L'atout majeur du présent seinen est la psychologie du héros principal. Hideo est d'ores et déjà un de ses anti-héros qu'on déteste ou on adore sans demi-mesure. Il est ce qu'on pourrait qualifier de fou, perclus d'hallucinations et de rituels en tous genres. Profondément trouillard, sa survie dans un monde de zombies semble d'emblée compromise. Et pourtant...
Cet aspect très névrosé de notre héros apporte par ailleurs une touche d'humour de par le décalage de ses réactions face aux évènements. Lui qui croit aux fantômes et aux esprits dont il invente la présence autour de lui, Hideo ne semble pas se rendre compte de la réelle menace des zombies qui débarquent dans sa vie, du moins au début. Car ces zombies ne sont pas si classiques que ça. Ils parlent, sont vifs et gardent un aspect humain longtemps après la morsure.
Le tome 1 se focalise sur la vie quotidienne de Hideo. On en apprend plus sur son métier, sa petite amie, ses tics et ses tocs... Mais en filigrane et parce qu'on sait que c'est un manga sur les zombies, on remarque quelques signes d'une infestation prochaine. Les dernières pages du tome sont comme un couperet : ils sont là, et vous allez en baver. Les deux tomes suivants (les seuls sortis à ce jour en France) montent en crescendo. Ça va vite, c'est dynamique, la situation paraît irréelle, les gens ne réagissent pas. Dommage pour eux.
Graphiquement, c'est assez réaliste, très axé sur l'expression émotionnelle des personnages. Le héros est envahi de tics gestuels très drôles. Les décors sont superbes, l'ambiance est bien rendue. Les zombies sont assez effrayants sans tomber dans le ridicule. La mise en scène est toujours efficace, notamment les dernières pages du tome 1 qui sont juste flippantes.
En définitive, un super manga avec plein de zombies et de personnages givrés. Mais, devient-on fou en rencontrant des zombies si on l'est déjà avant ?" 

DDG, le 11/06/12

Voilà un manga que j'attendais depuis longtemps. J'avais été interpellé par cet homme normal pointant son fusil sur on ne sait quoi ou qui. Plus tard j'appris que c'était l'histoire d'un mangaka qui va se retrouver dans un Japon infesté de zombies. Alléchant ! 

Dès les premières pages on comprend que cet homme de 35 pages est paranoïaque, a un ami imaginaire, est schizophrène... bref un mec équilibré. Niveau manga, il est assistant, après avoir connu la gloire le temps de la publication de 2 volumes. Il fait de grands discours sur la place des mangas dans la société, avoir une attitude rock etc. Sa petite amie a l'air aussi cinglée que lui. Bref un mec pas très attachant. « Je me fiche de ne pas être un héros ! Mais je veux au moins être le personnage principal de ma vie. » dit le personnage. Il va être servi.  

Et donc ce type médiocre va voir sa vie chamboulé le jour où la population du Japon se zombifie : la contagion passe par la morsure de ses concitoyens. Raison de plus pour éviter tout contact avec les autres. Un des intérêts de I am an hero est justement de nous montrer comment un froussard a du mal à réaliser que la situation qui avait cours le veille encore s'est écroulée. Du coup l'auteur en fait quelqu'un de toujours aussi peureux et déphasé : il culpabilise quand il fraude le métro, craint de sortir son arme à feu dans un lieu public alors que la situation s'y prête... 

L'ambiance du manga est assez réussie. Si le tome 1 commence très doucement, on a ensuite droit à de beaux combats et des bonnes séquences de frousse : le combat contre Mi-chan dans le studio de manga (dans le tome 2), ou le parcours en taxi du tome 3.  

Dans le volume 3, notre ''héros'' rencontre une ado victime de ses camarades de classe. I am an hero c'est la revanche des médiocres ? Seul bémol : je ne sais pas si le mangaka va réussir à maintenir l'intérêt longtemps. À part proposer des ''héros ordinaires'', qu'est-ce qui va être apporté au genre survival horror ?  

Docteur Spider, trois tomes lus, 20/08/12

I am a hero, l'histoire d'un homme qui tente de survivre dans un monde où tout devient horreur et violence. Un titre qui m'a d'abord spontannément rappelé le film I am a Legend. Probablement que le titre de ce manga y fait écho, mais l'histoire sera bien différente.
Mon avis ira dans le même sens que celui de DDG et Doc. I am a hero est un manga de zombi classique certes, mais ses quelques particularités font toute la différence.  

Comme cela déjà a été souligné précédemment, Hideo est extrêment névrosé, on a pu s'en rendre compte pendant tout le premier volume. L'introduction aux événements est longue mais pas inutile, la présentation de Hideo dans son environnement normal étant assez intéressante. Ses propos, bien qu'exagérés, ne manquent pas de pertinence. Bien sûr, ses réactions étant totalement à côté de la plaque, Hideo ne manquera pas de nous amuser à tout moment. Le dessin, d'un côté très détaillé et réaliste, ne manque pas d'humour non plus. L'auteur dessine ses personnages avec une certaine grossièreté qui participe vraiment à l'ambiance comique et satirique du manga.
Ensuite la descente aux enfers commence. La dernière scène du premier volume est absolument pétrifiante. On sait exactement ce qu'il va se produire et l'effet émotionnel s'en trouve alors décuplé. Cette scène-là démontre d'une ingéniosité rare de la aprt de l'auteur dans la composition de ses pages.
Nous arrivons donc au scenario survival horror. Là où je vais diverger de mes camarades, c'est sur le comportement de Hideo. Sans être un modèle de courage, ce dernier est loin d'être un froussard qui panique à la moindre occasion. Certes, sa névrose le rend paranoïaque, mais cette peur n'est donc aps causée par les zombi en folie. Hideo appréhende la situation avec un calme remarquable, sans doute du fait qu'il ne parvienne à se rendre compte de l'ampleur des choses, voire qu'il refuse de l'admettre. Il ne s'affole pas, il réfléchit et se préoccupe encore de détails mineurs (un exemple parmi d'autres: il refuse d'utiliser son fusil pour le moment, pour des raisons légales). Bref que de considérations futiles mais Ô combien amusantes pour le lecteur. Finalement, le manga fait preuve de réalisme dans la retranscription des réactions des personnages.Lla foule qui hurle de terreur à la moindre occasion et court dans tous les sens est un cliché des films américains. Les gens, dans la réalité, même en étant effrayés, ne sont pas aussi abrutis.
Ensuite, comme l'a souligné DDG, ces zombis meurtriers nous intriguent. Le processus de mutation semble plus ou moins rapide selon les personnes, qui conservent un certain temps la parole et des relents de leur personnalité, même si on sent que leur raison s'est déjà évaporée. On se questionne alors sur ce phénomène et son origine. 

I am a hero, un manga qui va vous retourner les tripes et la cervelle! 

Hanoko, trois tomes lus, le 28/09/2012

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran I am a Hero / I am a Hero (Seinen)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici