Gyo

Gyo

Titre original: 
Gyo
Auteur(s): 
Genre: 
horreur
Éditeur original: 
Shogakukan
Éditeur français: 
Tonkam
Date de sortie originale: 
2002
Date de sortie en France: 
2006
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple, cartonnée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
200
Prix: 
9€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

"Enième Junji ITO qui passe dans mes mains. Un des meilleurs de toutes mes lectures sans doute.
Gyo, c'est une grosse histoire effrayante s'étalant sur un tome et 3/4 et deux historiettes intrigantes. L'ensemble joue bien son rôle de seinen d'horreur, on prie pour que cela n'arrive jamais et on n'arrive pas à décrocher des pages malgré notre dégout.
Car la note particulière de ce présent manga est le côté peu ragoûtant de l'histoire principale. Des poissons qui marchent, puis bientôt des chats, chiens et enfin humains possédés par des machines étranges. Difficile de ne pas spoiler dans ces cas-là, sachez tout de même qu'il est pas mal question de gaz et de putréfaction. Les scènes sont dépeintes d'une manière effrayante, c'est assez réaliste et sans détour. Pourtant, notre regard reste accroché aux pages, on n'arrive pas à s'en détourner, c'est trop hypnotique, toute cette humanité à la dérive.
Comme souvent dans les ITO, les personnages sont ballottés violemment, on a peur pour eux. Et comme à chaque fois, il ne semble pas exister d'issue possible à leur malheur, tout le monde est touché et de manière définitive. C'est terrifiant.
Graphiquement, toujours le même coup de crayon impeccable, mises en scène judicieuses, on aime, on en redemande.
Les deux histoires offertes en bonus sont très courtes, surtout le première. Elle traite d'un homme retrouvé bloqué sous le pilier principal de sa maison, sans raison logique à cela. 4 pages, c'est court mais efficace. Je me pose encore des questions dessus.
La seconde histoire ferait pâlir un claustrophobe. Il est question d'une falaise couverte de silhouettes humaines uniques. Les propriétaires sont mystérieusement attirés par ces trous très profonds dans la montagne. Sans spoiler, ce qui s'y passe n'est pas très réjouissant.
Comme toujours, ITO a su nous donner des histoires effrayantes très imaginatives sans tomber dans la parodie par trop d'originalité. C'est trop bon, encore, encore ! 

DDG, le 26/02/10, 2 tomes lus.

 

La version animée : Gyo: Tokyo Fish Attack!.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici