Go ! Tenba Cheerleaders

Go ! Tenba Cheerleaders

Titre original: 
Go ! Tenba Cheerleaders (ごてんばチアリーダーズ)
Auteur(s): 
Genre: 
Ecchi, humour
Éditeur original: 
Shônen Gahôsha (prépublié dans Young King
Éditeur français: 
Doki-Doki
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2009
Nombre de tomes: 
8 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
8
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,50€
Rythme de parution: 
terminé

Résumé des tomes

Avis

Hum, drôle d'histoire que voilà. Pourquoi donc un mec serait pris dans une équipe de cheerleaders ? D'autant que le mec en question est du genre loubard ! J'ai dans l'idée que c'est uniquement pour faire passer du temps à un membre du sexe masculin dans un groupe de jeunes filles en fleur. Au lire du premier chapitre, je peux dire que j'avais raison.
L'histoire ne semble être qu'un prétexte pour faire défiler belles poitrines, petites culottes et situations sulfureuses. Sans pour autant être un hentai, ce manga a de quoi satisfaire l'otaku lambda. À la manière d'un Love Hina, un unique homme, Maki, se retrouve parmi une pléthore de jolies filles en petites tenues de pom-pom girl, fantasme assez récurant chez la gente masculine par ailleurs. Mais il semblerait que derrière cette histoire de pompons, il existe un relent de guerre des gangs. Ainsi, on combine combats de rue et culottes dès le premier chapitre. Je trouve ça ridicule, mais chacun ses gouts. Notons aussi que les pom-pom girls sont relativement nouvelles dans le monde du manga (à part peut être avec Lucky Star).
Graphiquement, c'est assez beau. La mise en page est bonne avec moult vues imprenables sur la petite culotte de l'héroïne Saki. Celle-ci est d'ailleurs une des plus grandes débiles que j'ai eu l'occasion de rencontrer dans un manga. C'est sans doute ce qui fait son charme d'ailleurs. N'oublions par aussi le côté humour très présent, avec situations cocasses et personnages attachants. La volcanique grand-mère de Maki est excellente, et ses répliques le sont tout autant.
Je pensais au départ que cette série serait placée dans les shôjos, mais le côté violent de la guerre des gangs et l'aspect petite culotte me le fait classer dans la rubrique des shônen. En vérité, ce manga est bien un ecchi.

En bref, une série pas indispensable, sauf si vous appréciez les cheerleaders et les guerres de gang." 

Dragon de Givre, le 3/02/09, tome 4 lu. 

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici