Gisèle Alain

Gisèle Alain

Titre original: 
Gisèle Alain
Auteur(s): 
Genre: 
Historique, tranche de vie
Éditeur original: 
Enterbrain
Éditeur français: 
Ki-oon
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
11 octobre 2012
Nombre de tomes: 
5 (en pause)
Nombre de tomes sortis en France: 
5
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette papier
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
208
Prix: 
7,65€
Rythme de parution: 
Selon parution japonaise

Résumé des tomes

Avis

Une jeune fille issue de la haute bourgeoisie décide de prendre sa vie en main à sa manière: elle quitte sa famille et part vivre seule. Rémunérée par la rente d'appartements qu'elle loue, elle se lance pourtant dans un tout autre type d'activité par fantaisie: femme à tout faire. Que ce soient des commissions, des services de récupération, garde d'enfants, elle accepte tout travail. Elle enrôlera de force l'un de ses locataires, Éric, pour l'assister dans son activité. Elle fera ainsi des rencontres insolites de personnes sollicitant ses services et découvrira des aspects de la vie dont elle ne soupçonnait même pas l'existence.
Gisèle espiègle et ingénue, Éric bien les pieds sur terre, forment un duo comique et attachant. On suit le quotidien de Gisèle et diverses missions parfois anodines (retrouver un chat perdu, faire la nounou), parfois plus surprenantes. C'est assez amusant à suivre car Gisèle, ne connaissant rien de la vie de la classe moyenne, visitera même jusqu'aux bas-fonds de la ville. Ainsi, brisant un peu les tabous, le manga nous fera notamment une incursion dans le milieu du striptease (d'ailleurs je me demande s'il n'est pas anachronique d'utiliser le terme de striptease dans cette oeuvre) et parlera même d'homosexualité de manière assez réaliste. 
Servi par de superbes dessins dont le soin et la précision n'est pas sans rappeler le style de Kaoru Mori. Gisèle Alain est également un régal pour les yeux. On remarque de temps à autres des visages dessinés légèrement maladroitement mais la qualité générale est tout à faire honorable. Mention spéciale pour les décors particulièrement détaillés. 

Gisèle Alain dispose pour le moment de l'atout non négligeable de l'originalité. Toutefois, j'espère que la suite possède un scenario plus développé pour que l'impulsion du départ ne s'épuise pas. Quoi qu'il en soit, Le premier volume ouvre une très belle série.  

Hanoko, un tome lu, le 15/11/2012

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici