Gate - Au-delà de la porte

Gate - Au-delà de la porte

Titre original: 
Gate - Jietai Kare no Chi nite, Kaku Tatakeri
Auteur(s): 
Genre: 
fantastique, comédie, action, heroic fantasy
Éditeur original: 
Alpha Polis
Éditeur français: 
Ototo Manga
Date de sortie originale: 
2011
Date de sortie en France: 
2016 (le 12 mai)
Nombre de tomes: 
11 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
7 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
220
Prix: 
7,99€
Rythme de parution: 
trimestriel

Avis

Généralement, dans les univers qui impliquent l'apparition de magie au sein d'un monde semblable au nôtre, n'importe quelle force militaire lourdement armée demeure impuissante face à de puissants sortilèges. Gate - Au-delà de la porte veut rendre ses lettres de noblesse à notre artillerie.
Quand un armée de fantassins moyenâgeuses, de dragons, d'ogres et autres créatures magiques veulent envahir notre monde, ils vont vite comprendre leur douleur. Un dragon ne fait pas le malin face à un lance-roquettes. 

Sur ce principe se construit l'histoire de ce manga. Après un dérouillée que se prennent des armées tout droit venues d'un monde heroic fantasy, il s'agira de nouvelles relations diplomatiques entre les deux mondes, pour que celui qui croyait conquérir ne se retrouve pas anéanti. Le manga nous montrera des phases d'exploration, de découvertes de peuples différents, d'échanges culturels, de négociations politiques. Les choses se corseront avec les nations de notre monde à fort pouvoir militaires qui voudront aussi tirer profit de cette porte vers un nouveau monde apparue au Japon.
Le manga adopte un ton très léger, avec des personnages hauts en couleur. Il renverse pas mal les clichés qu'on tendait à nous montrer dans la grande majorité des oeuvres qui mélangent ces deux univers. Le scenario est simple au départ, mais assez bien pensé. Il avance à bon rythme et offre des péripéties intéressantes. L'humour ira bon train grâce aux différences de raisonnement entre les personnages, qui produit souvent des décalages cocasses. Le manga ne manque pas d'autodérision. On a un petit côté harem féminin qui se dessine car les personnages principaux venus du monde heroic fantasy sont tous des filles, mais heureusement, presque aucune blague ecchi lourde.
Le dessin est sympa dans l'ensemble, mais inégal. Étrangement, ce sont les personnages principaux que je trouve le moins bien dessinés. Tous les figurants, les personnages secondaires, les équipements militaires, les dragons, sont très bien faits en revanche. On voit que l'auteur s'en sort beaucoup mieux dans un style semi-réaliste, plus que dans un style dirons-nous très "manga". Je n'aime pas trop cette appellation un peu caricaturale, c'est seulement pour décrire les personnages avec de grands brillants. C'est un contraste que l'on remarque souvent, beaucoup de manga présentent des personnages principaux avec un dessin plus stylisé, et ceux qui gravitent autour du héros sont plus réalistes, moins funky, ce qui marque bien la différence entre ceux censé être attrayant, et les autres. J'aurais préféré du semi-réaliste pourtant pour le coup. 

Embarquez dans Gate - Au-delà de la porte (rien à voir avec Stargate... quoique  ), un manga drôle et frais qui casse des clichés! 

Hanoko, trois tomes lu, fin novembre 2017

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici