Gangking

Gangking

Titre original: 
Gang King (ギャングキング)
Auteur(s): 
Genre: 
Baston - Lycée - Voyou
Éditeur original: 
Shonen Gahosha (prépublié dans Young King)
Éditeur français: 
Taifu
Date de sortie originale: 
2004
Date de sortie en France: 
2007
Nombre de tomes: 
27 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
17
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
194
Prix: 
7,95€
Rythme de parution: 
en pause

Avis

'Encore un manga de baston dans un lycée ?!? Oui ma bonne dame, mais la différence, la pointe d'originalité de ce titre, c'est que notre héros est tatoueur, c'est d'ailleurs l'aspect qui m'a donné envie de lire ce manga. Si la série parvient à exploiter à fond cette fibre là, elle aura réussi son pari, sinon ça sera juste un manga de voyou de plus.  

Si au du départ on a droit aux classiques bastons entre premières et deuxième année (à cause du manque de respect dans des filières techniques), ou entre bagarreur de différents lycées, l'histoire semble vouloir évoluer vers la constitution de plusieurs clans de voyous afin de départager les meilleurs. Ceci alterne avec des histoires plus centrée sur le quotidien de nos héros, sur leur relation avec leur famille ou leurs éventuelles petites-amies. C'est viril, entre potes, ça se tape joyeusement sur le coin de la figure, comme dans High School pour ne citer que la série qui tient le haut du pavé de ce genre là. 

Niveau dessin, les personnages sont des poseurs (c'est le genre qui veut ça), mais le dessin reste simple et vraiment sympa. Parfois l'auteur réalise même de très bonnes mise en scène par exemple quand nos héros se font jeter à terre (l'image est inversée).  

Il y a des passages à mourir de rire : par exemple Zombi, un des second couteau est collectionneur de vibro, c'est assez cocasse, d'autant plus lorsque ça sert à menacer ses adversaires  Malheureusement à partir du tome 4, on le voit plus trop. Snif  

En toile de fond, l'histoire traite d'un phénomène de société, où du moins une lutte pour la reconnaissance du tatouage, qui ne doit non plus être vu comme étant l'apanage des yakusas, mais comme un art accessible à tout le monde (pour compléter la lecture, voir le livre de Jérome Pierrat, Les hommes illustrés, le tatouage des origines à nos jours, à qui l'on doit également Yakusa, Enquête au coeur de la mafia japonaise). On voit cet aspect là quand il va rendre visite à sa grand mère, qui le voyant tatoué lui dit qu'elle lui fait confiance car elle sait qu'il a bon fond. Comme indiqué en introduction, j'espère que ce thème sera exploité à sa juste mesure. 

J'espère que Jimmy deviendra Tatooking et non Gangking, parce que c'est un bon manga de baston, drôle et bien dessiné. Tatoo you ! 

Docteur Spider, 2 tomes lus, 10/07/07
Lecture des tomes 1-2-3 les 5-6-7/07/08
Tomes 4/5/6 : 15/09/11

"Mon premier manga de baston! Que dire? un peu surprise peut-être! Je découvre ici un univers que je ne connais pas du tout. Bien sûr ça se tape presque tout le temps dessus mais oh surprise! Les bastons ne se font pas sans raison! Honneur, réputation, politesse, respect autant de motifs à mon sens respectables pour lesquels Jimmy se bat! 

Ce que j'ai beaucoup apprécié dans ce manga c'est le côté "je ressemble à un voyou mais je suis quelqu'un de bien, de très respectueux et je me bat pour la bonne cause"! Plus qu'un voyou tatoué à la réputation de tueur, Jimmy est quelqu'un de posé, de réfléchi, pour qui le respect est très important et qui refuse d'entrer dans un gang quelconque histoire d'appliquer sa propre loi. On est donc face à des personnages drôles, au caractère bien trempé, qui ont leur look bien à eux et qui essaye de survivre en plein milieu d'une guerre des gangs sans merci. 

Il y a des passages vraiment comiques notamment quand Jimmy va rendre visite à ses grands-parents! Rires garantis! Mais il y a aussi des passages émouvants relatifs à la famille et à l'amitié. 

Niveau dessin, on aime ou on aime pas! Perso ça m'a un peu rebuté au début mais finalement on s'y habitue! Gros points forts, les représentations de tatouages sont magnifiques! C'est d'ailleurs ça qui m'a poussé à le lire surtout que le thème du tatouage n'est pas vraiment exploité dans les mangas. Plus qu'un passe-temps et un moyen de se faire facilement de l'argent, pour Jimmy le tatouage est un art et ça se ressent bien dans ce manga. J'ai même eu l'impression que l'auteur voulait par moment faire passer un message voire même mettre en garde sur le fait que le tatouage n'est pas une chose à prendre à la légère. 

Un manga intéressant et très instructif sur l'univers du tatouage!"  

Lalie, 2 tomes lus, 13 juillet 2007

Voir également Ikebukuro West Gate Park et Nés pour cogner

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici