Fraction

Fraction

Titre original: 
Fraction
Auteur(s): 
Genre: 
Thriller, horreur, hentaï
Éditeur original: 
Core Magazine
Éditeur français: 
Imho
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2012
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Prix: 
18€

Avis

Je pose d'emblée mon avertissement : ce manga n'est absolument pas pour les enfants, ni pour les personnes sensibles. De type Ero-Guro, Fraction nous plonge dans un monde de sang, de violence et de sexe.
Plusieurs histoires se partagent les pages de cette jolie édition (noire, grand format, couverture accrocheuse). La principale, donnant le titre, parle d'un tueur tronçonneur qui coupe en deux ses victimes. Nous ne menons pas l'enquête pour savoir de qui il s'agit puisque nous le découvrons bien rapidement. Non, nous suivons l'enquête que mène le tueur pour savoir qui le copie et pourquoi. Seconde intrigue, nous suivons les pérégrinations de l'auteur lui-même concernant ses futurs projets. Nous avons droit à un cours sur la narration, les différentes techniques pour tromper le spectateur ou lecteur. C'est très intéressant, ce côté pédagogique dénote vraiment avec l'aspect bourrin de l'enquête du tueur. L'ensemble de l'histoire est rondement menée et la fin est forte à propos. Ubuesque, si j'ose dire. Et terriblement malsain.
C'est ce qui ressort le plus de ce titre : le malsain, le trash, l'interdit et le tabou. L'Ero-Guro est un style bien particulier, destiné aux adultes, qui est expliqué par l'auteur dans son manga (où il se met en scène, c'est atypique). Mêlant érotisme et violence, j'apprécie ce thème bien que la dérive soit effrayante. Dans le même genre nous avons Naked Star, bien que plus axé hentai.
Les autres historiettes du manga sont du même acabit que Fraction, voire plus folles. Dans l'une, un policier s'étonne de voir les gens trembler, dans une autre, une épouse s'occupe de son homme très affaibli et ne supporte pas qu'il prenne du plaisir malgré son état. La lecture de ce manga ne peut laisser indifférent. Il m'a fascinée, repoussée, attirée, inquiétée. Un mélange d'émotions paradoxales à l'image des histoires présentées. L'auteur est un génie, aussi malsain que fou.
Graphiquement, c'est très beau, dans un style réaliste. Un soin particulier est apporté aux petits détails, aux expressions, aux angles de vue. Ce qui appuie le discours de l'auteur dans Fraction concernant la narration. Évidemment, le réalisme accentue la violence et le côté glauque. C'est sans détour, ça vous attrape à la gorge et ça ne vous lâche plus. Fascinant.
Que pourrais-je ajouter ? Fraction, c'est fort, brut, incisif comme un couteau vous coupant le tronc en deux. À ne surtout pas mettre entre toutes les mains. 

DDG, le 25/03/12

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici