Fils de la terre (Les)

Fils de la terre (Les)

Titre original: 
Tsuchinoko
Genre: 
agricole
Éditeur original: 
Shueisha (Super Jump)
Éditeur français: 
Akata-Delcourt
Date de sortie originale: 
2002
Date de sortie en France: 
2007-2008
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
3
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
220
Prix: 
7,50€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

"Pour avoir eu envi de lire cette série, il a simplement fallu que j'aprenne que c'était scénarisé par l'auteur de Tajikarao et qu'elle avait pour thème l'agriculture, sujet sur lequel je me dis depuis quelques temps que je dois me pencher dessus. Il ne restait plus qu'à l'ajouter sur la liste de cadeaux de la St Nicolas et de la St Valentin, et le tour est joué ! 

La série commence très fort, par une réunion avec le premier ministre ayant pour thème l'autosuffisance. Les grandes pontes se rendent compte que presque rien dans leur assiette n'est produit au Japon. Le Premier ministre (qui ressemble fort à Koizumi) va charger un petit jeune du ministère de l'éducation à pousser les jeunes diplomés en agriculture vers les champs, et ainsi multiplier leur nombre par 10. Mission suicide ? 

Natsumé va découvrir la réalité du terrain, se rendre compte que les lycées agricoles sont des lycées poubelles, que les agriculteurs sont obligés de détruire une partie de leur production. Il va devenir prof assistant (ce n'est qu'un titre), et on va assister à ce qui ets typique dans un manga de "prof" : motiver ses élèves, son entourage, par tous les moyens posisbles, leur redonner de la joie, de la bonne humeur, de l'espoir, ainsi qu'aux vieux agriculteurs, et se faire rencontrer tout ce beau monde. Il est également intéressant de voir que tout n'ets pas idyllique, etq ue Natsume se frotte à l'opposition de sa hiérarchie. 

Mori, le scénariste, reprend des thématiques qui lui sont chères : l'opposition ville-campagne, jeunes-vieux etc, et cherche ici à trouver des moyens pour les concilier.  

Le dessin est plaisant, arrondissant les angles de ses personnages pour leur donner un côté très tendre, bon enfant. Les traits sont épurés mais efficaces. 

Les fils de la terre est composé de plusieurs petites histoires prenantes. En bonus, on a droit à des interviews d'agriculteurs réalisées par le scénariste, qui sont autant de portrait de la diversité et de l'intérêt de l'agriculture. 

Le manga tient toute ses promesses. Après l'avoir eu entre les mains, vous ne verrez plus de la même façon ce qui se trouve entre vos couverts." 

Docteur Spider, deux tomes lus, 17/02/08

Voir aussi Petite Forêt

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici