Femme et la guerre (Une)

Femme et la guerre (Une)

Titre original: 
Sensô to hitori no onna (戦争と一人の女)
Auteur(s): 
Genre: 
Tranche de vie, romance, historique, drame
Éditeur original: 
Seirin Kogeisha
Éditeur français: 
Picquier
Date de sortie en France: 
3 octobre 2019
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 contenant aussi le roman original Femme et la guerre (Une)
Traduction: 
Honnoré Patrick
Couverture: 
souple, glacée, mat avec rabats
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
147
Prix: 
16,50€

Avis

Ce manga est publié en France dans un même livre avec les deux nouvelles originales. Un procédé bien pratique pour permettre de découvrir plusieurs œuvres d'un coup. Néanmoins, le risque demeure de forcément établir un comparatif détaillé puisqu'on nous invite avec ce support à lire les deux dans la foulée, à moins de se forcer à moins d'atermoyer la lecture d'une œuvre par rapport à l'autre.
L'adaptation de Kondô Yôko propose une version synthétique des deux nouvelles, même si à titre personnel, j'ai davantage senti la version de la deuxième nouvelle, du point de vue du personnage féminin. Peut-être que l'autrice, même inconsciemment s'est sentie plus proche de la version féminine du récit.
En tout cas, le scenario demeure très fidèle, tout comme les personnages. Cela se lit très bien, sa patte graphique demeure très agréable, avec un choix de character design chouette.
Le reproche que j'aurais à faire demeure son côté trop lissé par rapport aux nouvelles. Les sentiments des personnages sont décrits plus brièvement, ce qui édulcore leur cynisme et rend l'enchaînement des scènes moins limpides. Je le regrette car c'était quand même l'un des intérêts principaux de cette histoire. On perçoit un côté peut-être plus poétique et mélancolique, qui semble plus le registre de la mangaka. Son dessin très doux ne permet d'ailleurs pas vraiment de faire ressortir les quelques moments de réelles tensions, comme les scènes de sexe censées être plutôt brutales.

Ce manga reste assez beau dans l'ensemble, même s'il estompe un peu le mordant de l'œuvre originale. Note: le manga n'ayant pas été prépublié dans un magazine, il n'a pas de classification précise, je l'ai placé en seinen un peu par défaut, mais il aurait pu aller aussi en josei ^^

Hanoko, le 26/09/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici